Épilepsie : Qu';est-ce que c';est?

L’épilepsie est un problème neurologique causé par des désordres de l’activité électrique dans le cerveau. Elle se manifeste par des crises dont les symptômes varient grandement d’une personne à l’autre, allant des convulsions violentes à la perte de conscience aux hallucinations.

L’épilepsie est un problème neurologique causé par des désordres de l’activité électrique dans le cerveau. Elle se manifeste par des crises dont les symptômes varient grandement d’une personne à l’autre, allant des convulsions violentes à la perte de conscience aux hallucinations.

Environ une personne sur cinquante subira des convulsions non provoquées au moins une fois dans sa vie. Mais souffrir d’un épisode de convulsion ne signifie pas pour autant que la personne souffre d’épilepsie. En général, au moins deux épisodes de convulsions sont nécessaires pour un diagnostic d’épilepsie. L’épilepsie est plus souvent diagnostiquée chez les jeunes enfants et les personnes de plus de 65 ans, mais les gens de tout âge peuvent en être atteints.

Bien qu’il ne soit habituellement pas possible de guérir l’épilepsie, il existe plusieurs façons efficaces de la maîtriser.

Quelle est la cause de l’épilepsie?

Dans environ la moitié des cas, l’épilepsie n’a pas de cause identifiable. Dans les autres cas, une ou plusieurs causes peuvent être identifiées, par exemple : - Un traumatisme à la tête; - D’autres maladies. Une méningite, le VIH, une encéphalite virale et même des événements tels que des crises cardiaques ou un accident vasculaire cérébral peuvent provoquer des lésions au cerveau qui causeront de l’épilepsie; - La démence est la cause principale d’épilepsie chez les personnes âgées; - Une lésion au cerveau chez le foetus; - L’épilepsie est aussi parfois associée à des troubles du développement comme l’autisme ou le syndrome de Down; - Les influences génétiques. Certaines formes d’épilepsie semblent en partie attribuables à une cause génétique, puisque plusieurs membres d’une même famille en sont atteints.

Les symptômes d’épilepsie

Les crises d’épilepsie se manifestent de façon différente selon le type d’épilepsie. Par contre, chez une même personne, les symptômes sont habituellement similaires d’une crise à l’autre.

On dit souvent que les crises sont partielles ou généralisées :

- Les crises partielles simples n’entraînent pas de perte de conscience. Par contre, elles peuvent altérer momentanément les émotions ou les sens comme l’odorat, la vue ou le toucher.

- Les crises partielles complexes perturbent temporairement le niveau de conscience. Ces crises se caractérisent souvent par des mouvements « inutiles »; comme se frotter les mains, mâcher, avaler, marcher en cercle ou fixer du regard.

- Les crises généralisées impliquent tout le cerveau. Il en existe plusieurs types, allant de l’absence (caractérisée par un regard fixe et un mouvement subtil du corps) jusqu’aux crises caractérisées par des convulsions très fortes.

Complications de l’épilepsie

Souffrir d’une crise d’épilepsie peut entraîner des circonstances dangereuses pour vous ou vos proches.

- Une chute lors d’une crise peut causer des blessures à la tête ou une fracture.

- Les épileptiques sont 13 fois plus à risque de mourir par noyade que le reste de la population en raison du risque qu’une crise survienne pendant qu’ils sont dans l’eau.

- Une crise au volant pourrait avoir des conséquences tragiques. C’est pourquoi les personnes souffrant d’épilepsie peuvent voir leur permis de conduite restreint tant que leur maladie n’est pas suffisamment maîtrisée.

- Les crises d’épilepsie durant la grossesse peuvent poser des risques tant pour la mère que pour son enfant. De plus, certains médicaments utilisés pour traiter l’épilepsie augmentent le risque de malformations. Néanmoins, la plupart des femmes épileptiques peuvent mettre au monde un bébé en santé.

- Les personnes souffrant d’épilepsie sont plus susceptibles d’être atteintes de troubles psychologiques notamment de dépression et d’anxiété.

- Dans de rares cas, un « status epilepticus »; peut survenir. C’est-à-dire que la personne souffre d’une crise qui perdure plus de cinq minutes ou de crises fréquentes et si rapprochées que la personne ne regagne pas conscience entre les épisodes.

- Enfin, les personnes atteintes d’épilepsie sont davantage à risque de lésions permanentes au cerveau et de décès.

Quand consulter?

Les cas d’épilepsie sont habituellement vus par les médecins de famille en premier lieu. Ensuite, un rendez-vous avec un neurologiste peut s’avérer nécessaire. Pour poser un diagnostic adéquat, le médecin peut faire des tests pour mesurer les habiletés motrices, le comportement et les capacités intellectuelles, des examens sanguins et différents examens d’imagerie pour tenter d’évaluer l’activité du cerveau.

Si vous souffrez pour la première fois d’une crise d’épilepsie, il est important de consulter un médecin. Aussi, des soins médicaux rapides sont nécessaires si la convulsion dure plus de cinq minutes, si la respiration ou la conscience ne reviennent pas après la convulsion, si une seconde crise suit immédiatement la première, si la personne se blesse pendant une crise ou si la personne fait une crise alors qu’elle a une forte fièvre, qu’elle souffre d’un épuisement causé par la chaleur ou qu’elle est enceinte.

Le traitement de l’épilepsie

Les médicaments contre l’épilepsie permettent à bon nombre de personnes épileptiques de ne plus avoir de crises ou du moins d’en diminuer la fréquence et l’intensité. On estime que la moitié des enfants épileptiques pourront un jour cesser leurs médicaments et vivre sans autre crise. Après au moins deux années sans crise, certains adultes peuvent aussi cesser leur traitement.

Trouver le bon médicament et la bonne dose pour une personne nécessite parfois quelques essais. On commence généralement le traitement avec un seul médicament à une dose relativement faible qu’on augmente au besoin jusqu’à ce que les crises soient bien maîtrisées. Au moins la moitié des personnes nouvellement diagnostiquées auront des résultats satisfaisants avec le premier médicament prescrit.

Tous les médicaments peuvent causer des effets indésirables. Ceux contre l’épilepsie sont souvent responsables de somnolence, d’étourdissements, d’éruption cutanée, de perte de coordination. La plupart de ces effets s’estompent en quelques jours ou semaines. Si un effet indésirable incommodant survient, il faut en parler au médecin ou au pharmacien.

Plusieurs des médicaments utilisés contre l’épilepsie peuvent interagir avec d’autres médicaments (prescrits ou vendus sans ordonnance), suppléments de vitamines ou minéraux et produits naturels. Il est essentiel de vérifier auprès du pharmacien avant de prendre tout médicament offert en vente libre, supplément ou produit naturel.

Chez les enfants, il existe des traitements basés sur des modifications alimentaires. Ces régimes ne conviennent pas à tous les types d’épilepsie. Il est essentiel d’obtenir l’accord du médecin traitant ainsi que le soutien d’une nutritionniste qualifiée avant d’en faire l’essai.

Enfin, adopter de saines habitudes de vie telles que bien gérer le stress, limiter la consommation d’alcool, ne pas fumer ou dormir suffisamment peut contribuer à la maîtrise de l’épilepsie. En outre, le port d’un bracelet pour indiquer que la personne est épileptique est fortement recommandé pour aider les services d’urgence en cas de crise.

Que faire si vous êtes témoin d’une crise d’épilepsie? - Appelez les services d’urgence. - Protégez la tête de la personne. - Éloignez tout objet dangereux. - Chronométrez la durée de la crise. - Ne rien insérer dans la bouche. - Une fois la crise passée, tournez doucement la personne sur le côté et rassurez-la jusqu’à l’arrivée du personnel médical.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.