Le cerveau est un organe complexe. Il contient des milliards de cellules qui travaillent à différentes fonctions comme le contrôle des mouvements (volontaires et involontaires), la sensibilité, les émotions, la mémoire et la pensée. Ces cellules communiquent entre elles par courant électrique. Lorsqu'un problème se produit dans ces signaux électriques, une crise d'épilepsie survient. L'épilepsie n'est pas une maladie mentale; il s'agit plutôt d'une affection neurologique. L'épilepsie touche 1 personne sur 100 au Canada.

Causes

Dans la majorité des cas, on ne connaît pas l'origine de l'épilepsie. Toutefois, certaines causes ont été identifiées :

  • une blessure à la tête
  • une infection sévère du cerveau (p. ex. méningite)
  • un accident vasculaire cérébral
  • l'abus de drogues
  • une tumeur au cerveau
  • des problèmes dans le développement du cerveau pendant la grossesse

Symptômes

Il existe plusieurs types de crises d'épilepsie. Celles-ci dépendent de la partie du cerveau qui est touchée. Si l'ensemble du cerveau est impliqué, il s'agit d'une crise généralisée. Si seulement une partie du cerveau est touchée, on parle alors de crise partielle. Les caractéristiques sont différentes pour chacune d'elles. Chez une même personne, un seul type ou plusieurs types de crises peuvent se manifester. Le tableau suivant présente différents types de crises et certains de leurs symptômes. On en dénombre plusieurs autres.

Crises partielles (focales)Crises généralisées

simple

  • conscience non altérée
  • modification des sensations (visuelle, olfactive, auditive, gastrique, peur, etc.)
  • mouvements soudains

absence (petit mal)

  • perte de conscience
  • regard vague et fixe
  • peut être confondu avec le fait d'être dans la lune

complexe

  • perte de conscience
  • automatismes ou mouvements répétés

tonico-clonique (grand mal)

  • perte de conscience
  • convulsion généralisée (spasmes musculaires)

Certaines personnes vont ressentir une sensation appelée « aura » qui les avertit de l'arrivée d'une crise. Cet avertissement en soi est une crise partielle simple.

L'état de mal épileptique est une situation urgente qui se traduit par une succession de crises sans reprise de conscience ou une crise qui persiste suffisamment longtemps. Cela peut entraîner des lésions graves au cerveau s'il n'est pas traité.

Diagnostic

Pour établir un diagnostic d'épilepsie, le médecin voudra avoir le plus de détails possible sur la crise. La description précise des symptômes pourra aider le médecin à identifier quelle région du cerveau a été touchée. S'agit-il d'une crise isolée ou y en a-t-il eu d'autres ? Il voudra aussi savoir si des facteurs déclencheurs étaient présents (fièvre, infection) ou si une condition médicale en est la cause. Pour écarter cette possibilité, il effectuera des tests sanguins, d'imagerie médicale et EEG (électroencéphalographie).

Traitement

Actuellement, aucun médicament ne guérit l'épilepsie. Par contre, les médicaments, appelés anticonvulsivants, peuvent vous aider à mener une vie active en contrôlant et prévenant les crises. En général, le traitement consiste en un seul de ces médicaments. Toutefois, certains auront besoin d'une association de médicaments pour maîtriser leurs crises. Le choix des médicaments et l'ajustement des doses peuvent prendre un certain temps. On doit donc trouver la dose qui préviendra les crises sans causer trop d'effets indésirables. Il est important de noter la fréquence des crises ainsi que les symptômes et le moment où elles surviennent. Ne cessez jamais de prendre vos médicaments brusquement.

Les anticonvulsivants peuvent modifier l'efficacité de plusieurs autres médicaments. Consultez toujours votre pharmacien ou médecin avant de prendre tout autre médicament (avec ou sans ordonnance).

Des mesures générales peuvent être adoptées pour limiter les crises, telles que d'éviter les déclencheurs de crise comme le manque de sommeil, la consommation de drogue à usage récréatif et la trop grande consommation d'alcool.

Premiers soins

Essentiellement, il faut attendre la fin de la crise et empêcher la personne de se blesser.

Lors de crise partielle simple ou généralisée d'absence, il n'est pas nécessaire d'apporter de soins particuliers.

Pour la crise partielle complexe, restez auprès de la personne tout en lui parlant doucement.

Dans le cas de crise tonico-clonique, voici quelques conseils:

  • demeurer calme et rassurer les témoins
  • éloigner tout objet dangereux autour de la personne
  • ne rien insérer dans la bouche
  • ne pas déplacer (sauf si danger) ni retenir une personne en crise
  • tourner doucement la personne inconsciente sur le côté pour dégager les voies respiratoires
  • placer un objet moelleux sous sa tête pour la protéger

Parler doucement à la personne alors qu'elle reprend conscience. La plupart des personnes épileptiques, après une crise, peuvent reprendre normalement leurs activités après une période de repos.

Lorsqu'une crise dure longtemps (habituellement définie comme 5 minutes ou plus) ou se répète sans reprise de conscience, obtenez immédiatement de l'aide pour éviter un état de mal épileptique qui se prolonge et peut causer des dommages irréparables. Aussi, si la personne est diabétique, enceinte ou si la crise est survenue dans l'eau, il est préférable d'appeler une ambulance.

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Épilepsie Canada

www.epilepsy.ca

Alliance canadienne de l'épilepsie

www.questiondepilepsie.com

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.