La contraception orale d’urgence

Oups! Vous avez eu une relation sexuelle non protégée? Quelle que soit la raison - comprimés de contraceptifs oraux oubliés, fuite d’un condom ou aucune contraception utilisée - les femmes canadiennes disposent d’une option : la contraception orale d’urgence (COU). On peut facilement se la procurer en consultant un pharmacien, une infirmière d’un CLSC ou encore un médecin.

Oups! Vous avez eu une relation sexuelle non protégée? Quelle que soit la raison - comprimés de contraceptifs oraux oubliés, fuite d’un condom ou aucune contraception utilisée - les femmes canadiennes disposent d’une option : la contraception orale d’urgence (COU). On peut facilement se la procurer en consultant un pharmacien, une infirmière d’un CLSC ou encore un médecin.

La contraception orale d’urgence (COU, communément appelée pilule du lendemain) est utilisée par les femmes depuis plus de 30 ans comme second recours pour prévenir une grossesse. Son utilisation est recommandée après une relation sexuelle à risque. La pilule du lendemain n’est pas abortive: cela signifie qu’elle ne peut interrompre une grossesse déjà existante et qu’elle n’a pas d’effets nocifs sur le foetus. Elle aurait trois mécanismes d’action : elle pourrait retarder l’ovulation, prévenir la fertilisation de l’ovule ou empêcher l’implantation de l’ovule fertilisé. Pour une efficacité maximale, la première dose de la pilule du lendemain devrait être prise aussi tôt que possible après la relation non protégée. Les comprimés ont une plus grande efficacité s’ils sont pris entre 12 et 24 heures après la relation sexuelle non protégée (efficacité d’environ 90 %), mais ils demeurent actifs jusqu’à cinq jours après la relation. Il n’y a pas de contre-indication à utiliser plusieurs fois la COU.

De plus, la majorité des femmes qui ont une contre-indication à l’usage de contraceptifs oraux combinant l’estrogène et la progestérone peuvent quand même utiliser la COU, puisqu’elle ne contient pas d’estrogène. Seules les femmes qui présentent des saignements vaginaux inexpliqués ou qui savent qu’elles sont enceintes ou qui le soupçonnent fortement ne devraient pas recevoir la COU.

Vous prenez des contraceptifs oraux et vous avez oubliés des comprimés? Voici alors la conduite à suivre : si vous avez oublié un seul comprimé, prenez-le le plus tôt possible, dès que vous constatez l’oubli. Il est alors possible de prendre deux comprimés dans la même journée.

Vous avez oublié deux comprimés de suite? Si moins de deux semaines se sont écoulées depuis vos dernières menstruations, vous devriez alors prendre deux comprimés dès que vous constatez l’oubli et deux comprimés le lendemain. Si plus de 14 jours se sont écoulés depuis vos dernières menstruations ou que vous avez oublié plus de deux comprimés, vous devriez jeter votre distributeur actuel et en débuter un nouveau. Dans les deux cas, une protection supplémentaire sera nécessaire durant sept jours (p. ex. les condoms) et la COU est fortement suggérée s’il y a eu relation sexuelle au cours des deux derniers jours. Il est important de savoir que plus on prend la pilule de façon régulière, plus elle sera efficace. On peut jumeler sa prise à une activité de la vie quotidienne, comme se brosser les dents avant d’aller au lit, afin qu’il soit plus facile de la prendre à des heures régulières.

La plupart des femmes qui prennent la COU ne ressentent pas de désagrément, mais il est possible d’avoir des nausées et des vomissements. Certaines femmes éprouveront aussi des maux de tête, de la fatigue, des vertiges ou une sensibilité aux seins. Le début des menstruations peut aussi être devancé ou retardé jusqu’à une semaine. Il n’y a pas d’effets dangereux qui ont été rapportés à la suite de l’utilisation de la COU au cours des 30 dernières années. Si les menstruations ne sont pas déclenchées trois semaines après la prise de la COU, mieux vaut faire un test de grossesse.

Si plus de cinq jours se sont écoulés depuis la relation sexuelle, il est possible de se présenter à l’hôpital jusqu’au septième jour suivant la relation afin de mettre en place un stérilet de cuivre qui pourra aussi prévenir une grossesse.

La pilule du lendemain ne protège PAS contre les infections transmises sexuellement. En cas de relations sexuelles non protégées, il serait alors pertinent de rencontrer un médecin afin d’effectuer les tests de dépistages appropriés. En outre, si la COU est une excellente option lors « d’accidents »;, elle ne constitue pas un moyen de contraception fiable régulier. Profitez donc de l’occasion pour réfléchir aux failles de votre contraception habituelle : parlez-en à votre pharmacien ou à votre médecin qui pourra vous présenter les options qui conviennent à vos besoins.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.