La maladie de Ménière

La maladie de Ménière tient son nom du Dr Prosper Ménière qui la décrivit pour la première fois en 1861. C'est une maladie chronique qui touche l'oreille interne. La plupart du temps, une seule oreille est touchée.

L'oreille est composée de trois parties : l'oreille externe, moyenne et interne. L'oreille externe est la partie visible de l'oreille et sert à diriger les sons vers le tympan, qui sépare l'oreille externe de l'oreille moyenne. Pour sa part, l'oreille moyenne est composée principalement des osselets, trois petits os qui sont reliés au tympan. Leur vibration a pour fonction d'amplifier les sons. Finalement, l'oreille interne est remplie de liquide et est constituée de la cochlée, responsable de l'ouïe, et des canaux semi-circulaires, responsables de l'équilibre.

La maladie de Ménière est caractérisée par un excès d'endolymphe, un des liquides de l'oreille interne. Il se crée alors une forte pression, pouvant aller jusqu'à une rupture des canaux dans l'oreille, et le cerveau reçoit des signaux contradictoires, comme si la personne était à la fois debout et couchée. La personne ressent alors des vertiges et des étourdissements survenant brutalement. Les premiers symptômes de la maladie se manifestent généralement chez les personnes âgées de 20 à 50 ans, autant chez les hommes que chez les femmes.

Causes

Les causes de la maladie de Ménière ne sont toujours pas connues. Il existe toutefois certains facteurs de risque :

  • allergies alimentaires;
  • consommation excessive de sel;
  • exposition chronique à des bruits ou des sons très forts;
  • stress important et grande fatigue.

Symptômes

Les symptômes de la maladie de Ménière apparaissent souvent par « crises » d'une durée de 20 minutes à 24 heures, plus ou moins rapprochées. Elles laissent parfois des séquelles (surtout en ce qui concerne les pertes d'audition), mais celles-ci peuvent s'atténuer ou même disparaître avec le temps. La maladie de Ménière peut occasionner :

  • acouphènes (bourdonnement ou tintement continu);
  • maux de tête;
  • malaise;
  • nausées ou vomissements;
  • nystagmus (mouvements incontrôlables des yeux);
  • perte d'audition partielle ou totale (qui demeure de plus en plus avec les années);
  • plénitude, pression ou douleur dans l'oreille affectée;
  • sueurs;
  • vertiges.

Diagnostic

La première étape menant au diagnostic de la maladie de Ménière est la consultation auprès d'un médecin généraliste. Après une revue de l'histoire médicale, des symptômes et de leur fréquence, ainsi qu'un examen physique, le médecin peut demander des évaluations complémentaires ou recommander la consultation d'un spécialiste. Les médecins spécialisés pour traiter la maladie de Ménière sont l'oto-rhino-laryngologiste (ORL) ou le neurologue.

L'Académie américaine d'oto-rhino-laryngologie (AAO-HNS) a établi trois critères menant au diagnostic de la maladie de Ménière :

  1. deux épisodes spontanés de vertiges durant 20 minutes ou plus;
  2. acouphènes ou impression de plénitude de l'oreille;
  3. perte d'audition recensée dans un test auditif.

Traitement et prévention

Le traitement de la maladie de Ménière permet d'atténuer les symptômes, mais ne guérit pas la maladie. On peut réduire les crises en mangeant et en buvant régulièrement, en limitant l'a consommation de sel et de sucre, en évitant le glutamate monosodique (MSG) et la caféine, en cessant de fumer et en réduisant le stress. Des exercices de rééducation pour réapprendre à garder l'équilibre peuvent parfois être bénéfiques.

Les médicaments diurétiques et vasodilatateurs sont utilisés pour réduire le nombre de crises. On les associe souvent à des antivertigineux (ex. BonamineMD, SercMD) ou des antinauséeux (ex. GravolMD). Il est également possible de traiter l'anxiété qui accompagne parfois les crises et qui peut empirer le problème.

Un autre type de traitement est l'injection d'un antibiotique toxique pour l'oreille interne à travers le tympan. Ces injections se font sous anesthésie locale et ont pour but d'empêcher l'oreille malade d'envoyer des signaux au cerveau. Ainsi, l'équilibre est assuré uniquement par l'autre oreille et les vertiges sont souvent beaucoup moins fréquents et importants.

Finalement, pour les cas plus graves ou qui résistent aux traitements conventionnels, il est possible d'avoir recours à la chirurgie. Cette solution peut régler définitivement le problème, mais les risques de surdité sont non négligeables.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.