La santé en vol

Et voilà! Enfin le grand départ pour votre aventure en terre lointaine! Il vous faudra bien sûr prendre l’avion. Si cela peut être une expérience très excitante pour certains, ce voyage dans le ciel est un peu plus stressant pour d’autres. Quoiqu’il en soit, ce moyen de transport est très sécuritaire et les urgences en vol sont très rares. Voici pour vous quelques conseils pour un vol agréable.

Et voilà! Enfin le grand départ pour votre aventure en terre lointaine! Il vous faudra bien sûr prendre l’avion. Si cela peut être une expérience très excitante pour certains, ce voyage dans le ciel est un peu plus stressant pour d’autres. Quoiqu’il en soit, ce moyen de transport est très sécuritaire et les urgences en vol sont très rares. Voici pour vous quelques conseils pour un vol agréable. Malgré la pressurisation des appareils, la pression barométrique à bord est inférieure à celle qui prévaut au sol. En fait, l'atmosphère à l'intérieur d'un avion en vol équivaut à celle retrouvée au sommet d'une petite montagne. Il en résulte une diminution de la teneur en oxygène et une expansion des gaz à l'intérieur des cavités corporelles. Bien que ces phénomènes passent inaperçus pour la plupart des gens, ceux qui souffrent de maladies cardiaques ou pulmonaires peuvent voir leurs symptômes s’exacerber. Par exemple, les personnes souffrant d’angine peuvent ressentir des douleurs thoraciques parce que leur coeur ne reçoit pas suffisamment d’oxygène et ceux qui sont atteints de MPOC ou d’asthme peuvent respirer plus difficilement que d’habitude. Ces personnes devraient consulter leur médecin avant leur départ pour savoir si elles sont aptes à voyager. Comme l’air prend de l’expansion en altitude, les personnes souffrant d'infections de l'oreille, du nez ou des sinus devraient s'abstenir de voler, car la congestion empêche l'air de circuler librement dans les cavités, ce qui peut occasionner de la douleur, des saignements et possiblement une perforation du tympan dus à l’augmentation de la pression exercée par l’air dans les cavités internes. Même si vous êtes en santé, le phénomène d’expansion de l’air peut causer certains malaises. Durant le vol, mais particulièrement au décollage et à l’atterrissage, sucez un bonbon, mâchez de la gomme ou pincez votre nez et soufflez. Cela équilibrera la pression dans les cavités de votre visage et diminuera ainsi l’inconfort aux sinus et aux oreilles. On peut faire boire les jeunes enfants et donner une sucette aux bébés pour créer le même effet. Les personnes qui souffrent du mal des transports ou du mal de mer feraient bien de prendre avant leur départ, ou au moins d’emporter avec eux, un médicament antinauséeux. Votre pharmacien peut vous suggérer diverses options. Il serait également judicieux de réserver un siège près de l'aile, de demander une place près d’un hublot et d’éviter de consommer de l'alcool dans les vingt-quatre heures avant le départ et pendant le vol. L’immobilisation prolongée et la déshydratation augmentent le risque de formation de caillots de sang aux jambes et aux poumons, qui tendent à être remarqués une fois le vol terminé. La prévention demeure le meilleur remède. Buvez un à deux verres d’eau par heure pour éviter la déshydratation et évitez le café et l’alcool, puisque ces substances accélèrent la perte d’eau. Levez-vous régulièrement et marchez quelques pas en vous étirant afin de prévenir les courbatures. Si vous êtes en zone de turbulence et qu’il vous est interdit de vous lever, effectuez quelques exercices pour activer la circulation sanguine : secouez vos jambes de haut en bas comme si vous étiez à vélo, évitez de vous croiser les jambes et étirez le reste de votre corps autant que possible.

N’oubliez pas d’apporter vos médicaments à bord de la cabine, surtout ceux pour le coeur, le diabète, les allergies ou l'épilepsie. Ils ne seront d’aucune utilité s’ils sont dans la soute à bagages! Ayez également sur vous une liste de vos maladies et de votre médication régulière. En cas d’urgence médicale ou si vous nécessitez des doses supplémentaires de médicaments, vous serez moins pris au dépourvu.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.