Publié le 5 juin 2024 à 8:00 / Mis à jour le 21 juin 2024 à 8:01

La schizophrénie est une maladie mentale caractérisée par une perte de contact avec la réalité que l'on nomme psychose. Elle influence grandement la capacité à comprendre son environnement et à interagir avec les autres.

Les symptômes de la maladie et leur gravité varient grandement d'une personne à l'autre. On classifie les symptômes en deux grandes familles : les symptômes positifs et les symptômes négatifs.

Les symptômes positifs reflètent la perte de contact avec la réalité. On les dit « positifs » puisqu'ils ajoutent une dimension à la vie des patients. Les symptômes négatifs reflètent davantage ce qui est manquant chez les personnes atteintes. Les sphères émotionnelles, cognitives et sociales sont celles qui sont les plus touchées.

Symptômes positifsSymptômes négatifs
Manifestations délirantes
  • Hallucinations - percevoir avec nos sens des choses qui n'existent pas (p. ex. entendre des voix, voir des choses qui n'existent pas).
  • Délires - croire des choses qui ne sont pas réelles (p. ex. croire à tort que quelqu'un nous pourchasse).
Symptômes de désorganisation
  • Discours incohérent ou incompréhensible (p. ex. inventer des mots).
  • Incapacité à penser clairement - avoir de la difficulté à établir un lien entre ses pensées et à s'exprimer clairement (p. ex. passer d'un sujet à l'autre sans lien entre eux).
  • Troubles de comportement - présenter une agitation ou des comportements inappropriés et bizarres.
  • Absence de motivation;
  • Apparence physique négligée;
  • Difficulté à ressentir et exprimer des émotions;
  • Manque d'énergie;
  • Perte d'intérêt;
  • Problèmes d'attention et de mémoire;
  • Repli sur soi, isolement.

La maladie se déclare généralement vers la fin de l'adolescence ou durant la vingtaine. Certaines personnes traversent des épisodes de maladie entrecoupés par des épisodes de bien-être, alors que d'autres présentent constamment des symptômes. Il est à noter qu'il s'agit d'une maladie incurable et qu'elle progresse dans le temps.

Causes et facteurs aggravants

La cause exacte de la schizophrénie est inconnue. L'hypothèse principale actuelle est qu'il s'agirait d'une combinaison de facteurs héréditaires, neurologiques et environnementaux. Autrement dit, pour souffrir de schizophrénie une personne doit être prédisposée à la maladie et faire face à des facteurs qui déclencheront la maladie.

L'élément principal qui prédispose une personne à la maladie est la génétique, c'est-à-dire le fait d'avoir des membres de la famille atteints de la maladie. Certaines perturbations durant la période de développement du cerveau (comme le manque d'oxygène à la naissance) peuvent également être des facteurs prédisposants.

Voici certains facteurs susceptibles de déclencher la maladie ou d'aggraver les symptômes :

  • L'utilisation de drogues récréatives (p. ex. cannabis, LSD);
  • Un mode de vie propice au stress;
  • Les expériences traumatisantes;
  • Les infections au cerveau;
  • L'isolement.

Traitement

Les médicaments sont souvent nécessaires pour contrôler les symptômes de la maladie. Il est à noter que ces médicaments sont principalement efficaces pour traiter les symptômes positifs. Ils permettent de garder la personne atteinte dans la réalité et de diminuer la souffrance psychologique associée à la psychose. Chaque personne réagit différemment aux traitements, tant au niveau de l'efficacité que des effets indésirables. Il est donc fréquent de devoir tenter plusieurs médicaments avant de trouver celui ou ceux qui conviennent.

La psychothérapie est également très importante. Il s'agit de la sphère du traitement la plus efficace pour soulager les symptômes négatifs. La psychothérapie permet d'aider les personnes souffrant de schizophrénie à apprendre à vivre avec la maladie au quotidien. L'entourage de la personne atteinte peut également bénéficier d'une thérapie familiale afin d'apprendre à soutenir leur proche dans la maladie.

Une détection et un traitement précoces de la maladie améliorent le fonctionnement à long terme. Il est important de poursuivre les traitements prescrits tout au long de la vie, car les rechutes sont fréquentes. Avec un bon traitement et un suivi approprié, les personnes atteintes de schizophrénie peuvent souvent vivre une vie normale.

Le maintien d'un équilibre de vie sain favorise le rétablissement des personnes souffrant de schizophrénie. On retrouve parmi les habitudes à inclure à son quotidien :

  • Maintenir une saine alimentation;
  • Faire de l'activité physique régulièrement;
  • Dormir suffisamment;
  • Réduire ou éviter le stress;
  • Limiter la consommation d'alcool;
  • Éviter la consommation de drogues récréatives (p. ex. cannabis, LSD).

Quand consulter

Consultez votre professionnel(le) de la santé si vous présentez :

  • Des idées noires (penser au suicide);
  • De la difficulté à faire vos activités habituelles;
  • Des symptômes de la maladie plus présents qu'à l'habitude;
  • Un sentiment de ne pas être en sécurité.

Pour plus de renseignements :

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.