Un p’tit joint pas si inoffensif qu’il n’y paraît

On minimise souvent l’impact de fumer de la marijuana. Cette drogue, bien que naturelle, n’est pas inoffensive. Ainsi, une nouvelle étude suggère que l’usage chronique du cannabis peut entraîner une diminution du quotient intellectuel (QI) chez les adolescents.

On minimise souvent l’impact de fumer de la marijuana. Cette drogue, bien que naturelle, n’est pas inoffensive. Ainsi, une nouvelle étude suggère que l’usage chronique du cannabis peut entraîner une diminution du quotient intellectuel chez les adolescents.

Selon une étude effectuée en Nouvelle-Zélande, les jeunes qui ont commencé à fumer le cannabis avant l’âge de 18 ans et qui ont été diagnostiqués comme étant dépendants à cette drogue avant l’âge de 38 ans ont subi une perte significative de quotient intellectuel au début de leur vie adulte. Plus les jeunes consommaient de marijuana, plus la perte de quotient intellectuel était importante (jusqu’à 8 points sur l’échelle de QI). Cet effet était maintenu même en tenant compte de facteur confondant comme la présence de maladies psychiatriques (la schizophrénie, par exemple) ou l’usage d’autres drogues. La cessation ou la diminution de la consommation de marijuana ne suffisait pas pour restaurer complètement les capacités intellectuelles. En revanche, ceux qui ont commencé à fumer après l’âge de 18 ans, même les grands utilisateurs, n’ont pas démontré une perte significative de capacité intellectuelle. Les chercheurs pensent que le cannabis perturbe le développement du cerveau chez les adolescents, mais comme le cerveau des adultes est déjà formé, les effets délétères sur le cerveau seraient moins graves chez les plus de 18 ans.

Une autre étude publiée récemment suggère que le risque de souffrir de cancer des testicules serait deux fois plus important chez les consommateurs de marijuana que ceux qui n’en consomment pas. Cette étude a été menée auprès de 163 hommes ayant reçu un diagnostic de cancer des testicules entre 1986 et 1991 aux États-Unis et a inclus une enquête exhaustive de leur consommation de drogues.

Ainsi, même si le cannabis est une drogue d’origine naturelle, de plus en plus d’études semblent démontrer qu’une consommation régulière peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. En plus des effets sur le quotient intellectuel et le lien possible avec le cancer des testicules, des études antérieures ont aussi montré que la marijuana diminue la capacité de concentration et la motivation. Les utilisateurs peuvent devenir anxieux, suspicieux et même paranoïaques. Enfin, la consommation régulière accroirait le risque de souffrir de maladies psychiatriques telle la schizophrénie.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.