La suce, une alliée à employer avec vigilance

Les suces sont aussi ancrées dans l’histoire que dans la controverse. Des suces faites d’argile, d’or, de perle ou de corail ainsi que des tétines de sucre auraient été utilisées pour apaiser les bébés à des époques reculant même de plusieurs milliers d’années. L’usage de la suce est répandu au Canada, car on estime que 84 % des parents les emploient au moins de temps à autre. On accuse la suce de plusieurs maux, ont-elles toujours leur place?

Les suces sont aussi ancrées dans l’histoire que dans la controverse. Des suces faites d’argile, d’or, de perle ou de corail ainsi que des tétines de sucre auraient été utilisées pour apaiser les bébés à des époques reculant même de plusieurs milliers d’années. L’usage de la suce est répandu au Canada, car on estime que 84 % des parents les emploient au moins de temps à autre. On accuse la suce de plusieurs maux, ont-elles toujours leur place?

On accuse principalement la suce de sevrage prématuré des bébé allaités, d’augmentation de la fréquence d’otites et de problèmes dentaires. Le lien avec le sevrage prématuré pour les enfants nourris au sein demeure incertain. La suce serait en revanche associée à une augmentation du risque de souffrir d’otites, mais elles ne constitueraient qu’un facteur parmi d';autres, et cela, surtout si elle est utilisée souvent et pour de longues périodes.

Il est bien connu que les suces peuvent avoir un impact négatif sur la dentition, mais la plupart des études semblent indiquer que ces problèmes n’apparaissent qu’avec un usage prolongé (jusqu’à l’âge de cinq ans) ou le trempage dans un liquide sucré (ce qui peut causer des caries). L’effet le plus couramment observé après un usage prolongé de la suce est un espace évident entre le haut et le bas de la dentition lorsque la mâchoire est fermée. Autrement dit, les dents arrière se touchent, mais pas les dents avant. Malgré tout, l’Association dentaire canadienne préfère l’usage de la suce à celle du pouce, car il est plus facile pour les parents de sevrer la suce.

Enfin, l’usage de la suce a été associé dans plusieurs études à une réduction du risque de souffrir du syndrome de mort subite du nourrisson. Aucune explication définitive n’existe pour expliquer cet effet, mais on suggère par exemple qu’elles formeraient une barrière physique qui protégerait les voies respiratoires. L’action de sucer maintient la langue vers l’avant ce qui maintiendrait les voies respiratoires avant bien actives. Aussi, durant les procédures douloureuses, la suce a un effet clair d’apaisement chez le nourrisson.

Plusieurs spécialistes s’entendent à dire que la suce augmente le risque de sevrage prématuré des enfants allaités, d’otites et de problèmes dentaires. En revanche, elles pourraient protéger contre le syndrome de mort subite du nourrisson. La vigilance s’impose donc. La suce devrait être utilisée seulement lorsque le bébé s’endort, puis retirée dès que possible. Cette habitude devrait être délaissée avant le second anniversaire de l’enfant.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.