La sucette en prévention du syndrome de mort subite du nourrisson

La sucette ne servirait pas qu’à calmer et à réconforter les bébés : elle réduirait aussi de plus de 90 % le risque du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) selon une récente étude américaine. Plusieurs recherches antérieures avaient montré la même association, mais cette étude prouve les bénéfices de la sucette même pour les enfants à haut risque.

La sucette ne servirait pas qu’à calmer et à réconforter les bébés : elle réduirait aussi de plus de 90 % le risque du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) selon une récente étude américaine. Plusieurs recherches antérieures avaient montré la même association, mais cette étude prouve les bénéfices de la sucette même pour les enfants à haut risque. Le SMSN se définit comme le décès soudain et inattendu d’un jeune enfant, demeurant inexpliqué malgré les tests réalisés après son décès.Le SMSN constitue la principale cause de décès chez les enfants canadiens âgés de 28 jours à un an. Il emporte trois bébés par semaine à l’échelle du pays. Au début des années 1990, une large campagne encourageant les parents à coucher leur bébé sur le dos avait réduit les décès liés au SMSN. Pour mieux comprendre ce phénomène, 185 bambins décédés du SMSN entre 1997 et 2000 en Californie ont été comparés à 312 enfants du même âge toujours en vie et provenant de milieux sociaux et ethniques similaires. Les personnes interrogées ont fourni des renseignements à propos de l’utilisation nocturne de la sucette par leur enfant et sur d’autres facteurs de leur environnement. D’après cette étude, les enfants ayant une sucette auraient 90 % moins de risques de mourir du SMSN.

La sucette semble d’autant plus protectrice pour les bébés qui dorment dans un environnement défavorable. La cause exacte du SMSN n’est pas connue, mais certains facteurs de risque ont été identifiés, dont le fait de dormir sur le ventre ou le côté, l’exposition du bébé à la fumée secondaire du tabac, la surchauffe de la chambre de bébé et l’utilisation de matelas trop mous et de multiples couvertures.

Quelques hypothèses ont été avancées pour expliquer l’effet protecteur de la sucette. Premièrement, on croit que la grosseur de la poignée des sucettes contribuerait à créer un passage d’air autour du visage de l’enfant et empêcherait ainsi le bébé de s’étouffer dans de grosses couvertures ou dans une literie molle. La présence de la sucette pourrait aussi modifier la configuration des voies aériennes du nez et de la bouche. Les chercheurs croient que si tous les bébés avaient une sucette durant la première année de leur vie, le risque de mourir du syndrome diminuerait. Quelques précautions s’appliquent toutefois : les sucettes ne doivent jamais être enduites d’une substance sucrée pour s’assurer que le bébé la prenne, et les enfants qui sont allaités ne devraient pas recevoir de sucette avant que l’allaitement ne soit bien établi, habituellement après un mois.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.