Mesdames, il y a du nouveau côté contraception

Quoi de plus naturel pour une femme de nos jours que d’être menstruée 13 fois par année, suivant un cycle traditionnel? Quoi de plus fréquent que de choisir de prendre la pilule anticonceptionnelle à raison d’un comprimé par jour afin de prévenir les grossesses non désirées? Et bien mesdames, tenez-vous bien, le monde de la contraception s’ouvre à de nouveaux concepts! Ces idées qui semblent aller de soi de nos jours sont en progression, et certains dogmes du monde tabou de la contraception perdent de leur force avec les dernières innovations dans le domaine.

Quoi de plus naturel pour une femme de nos jours que d’être menstruée 13 fois par année, suivant un cycle traditionnel? Quoi de plus fréquent que de choisir de prendre la pilule anticonceptionnelle à raison d’un comprimé par jour afin de prévenir les grossesses non désirées? Et bien mesdames, tenez-vous bien, le monde de la contraception s’ouvre à de nouveaux concepts! Ces idées qui semblent aller de soi de nos jours sont en progression, et certains dogmes du monde tabou de la contraception perdent de leur force avec les dernières innovations dans le domaine. On s’interroge de plus en plus sur l’utilité des règles mensuelles chez les femmes qui prennent un contraceptif oral. La façon traditionnelle d’utiliser la pilule consiste à prendre un comprimé quotidiennement pendant 21 jours, période suivie de 7 jours d’arrêt durant laquelle surviennent les saignements. C’est cette façon de procéder qui s’approche le plus du cycle naturel de la femme. Il faut cependant comprendre que lorsque l’on prend la pilule, que ce soit en continu ou non, le cycle menstruel naturel est brisé par cet apport exogène en hormones. Le saignement que l’on observe à l’arrêt de la prise des comprimés ne correspond pas à des menstruations, mais bien à un saignement de retrait, une sorte d’hémorragie de privation d’hormones. Ce ne sont donc pas des règles naturelles puisque ces dernières surviennent uniquement à la suite d’une ovulation non fécondée, phénomène impossible lorsque l’on prend la pilule. C’est ainsi que de plus en plus de femmes choisissent de prendre la pilule en continu, c’est-à-dire sans la période d’arrêt classique chaque 21 jours. Cette façon de procéder comporte plusieurs avantages pratiques pour les femmes. En diminuant les périodes de saignements, on réduit les effets désagréables liés aux menstruations, que ce soit les ballonnements, les sautes d’humeur, les douleurs au bas-ventre ou la fatigue. On limite également les oublis de comprimés par une prise plus régulière. Pour certaines femmes plus sujettes que d’autres aux incommodités des saignements menstruels, cette alternative peut s’avérer alléchante. Certains désavantages peuvent toutefois limiter cette pratique, certaines femmes ayant en effet des saignements imprévus, dits spotting, principalement durant les premiers temps du traitement en continu. Le cycle de 28 jours, avec le contraceptif oral habituel, a été conçu pour imiter le cycle naturel de la femme afin de faciliter l’acceptation de la contraception à l’époque. Le saignement de retrait mensuel offre une certaine assurance à la femme qu'elle n'est pas enceinte. Selon les tenants de la contraception en continu, les menstruations mensuelles ne sont pas nécessaires. Les femmes des générations qui nous ont précédées n’étaient pas menstruées chaque mois car elles cumulaient les grossesses et les périodes d’allaitement. Pourtant, elles semblent quand même en bonne santé. Malgré cela, la prise de contraceptifs en continu ne fait pas encore l’unanimité au sein de la communauté scientifique, principalement parce que les études à long terme sur l’usage de la pilule en continu sont encore peu nombreuses. Une autre innovation dans le domaine de la contraception intéressera particulièrement celles qui sont sujettes aux oublis de comprimés. Il s’agit de NuvaRing®, un anneau vaginal qui libère localement des hormones sexuelles féminines, suivant le même principe que les contraceptifs oraux. On prévient de la sorte les grossesses non désirées, mais pas les infections transmises sexuellement. Le principe consiste à insérer l’anneau à l’intérieur du vagin, où il est maintenu en place pendant 21 jours par les muscles de la paroi. On le retire ensuite pour une pause de 7 jours, durant laquelle surviennent les saignements de retrait, et ainsi de suite. On bénéficie de la sorte d’un effet local, ce qui peut diminuer les effets indésirables systémiques liés à la prise de comprimés oraux, tels les nausées et vomissements, les maux de tête ou la sensibilité aux seins. L’usage de cette méthode de contraception en continu est présentement en cours d’évaluation, et ne constitue pas actuellement une méthode reconnue. Les moyens de contraception sont donc de plus en plus variés, et les adaptations possibles sont multiples. Comme chaque femme est unique et présente des particularités bien à elle, cette vaste gamme d’options permet une prise en charge plus personnelle et adaptée de la régulation des naissances. Mesdames, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien pour parler de contraception. Ces derniers sauront vous orienter vers un choix adéquat en fonction de vos besoins.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.