Un vaccin pour cesser de fumer?

Vaincre la dépendance à la nicotine par un vaccin serait bientôt chose possible si l’on en croit les propos d’une équipe de chercheurs suisses. L’idée consiste à neutraliser l';action de la nicotine dans l';organisme du fumeur avant que cette molécule puisse atteindre et stimuler les régions du cerveau impliquées dans les processus de la dépendance. L’administration du vaccin induit la production d’anticorps spécifiques, des molécules spécialement formées pour neutraliser la nicotine. L’activité de cette dernière au cerveau s’en trouve diminuée, ce qui a comme effet direct de faciliter le sevrage à la cigarette.

Vaincre la dépendance à la nicotine par un vaccin serait bientôt chose possible si l’on en croit les propos d’une équipe de chercheurs suisses. L’idée consiste à neutraliser l'action de la nicotine dans l'organisme du fumeur avant que cette molécule puisse atteindre et stimuler les régions du cerveau impliquées dans les processus de la dépendance. L’administration du vaccin induit la production d’anticorps spécifiques, des molécules spécialement formées pour neutraliser la nicotine. L’activité de cette dernière au cerveau s’en trouve diminuée, ce qui a comme effet direct de faciliter le sevrage à la cigarette.

Afin d’évaluer l’efficacité du vaccin, les chercheurs ont observé le taux de cessation tabagique chez 239 fumeurs. Les deux tiers ont reçu le vaccin actif, alors que les autres ont reçu un vaccin placebo dénué de toute action thérapeutique. Tous les patients ayant reçu le vaccin actif ont effectivement développé des anticorps dirigés contre la nicotine, mais à des niveaux variables. Au total, 40 % des patients vaccinés contre la nicotine ont cessé de fumer pendant au moins 6 mois. Une analyse plus précise a permis de constater que le taux d’arrêt tabagique était supérieur chez les patients ayant produit une grande quantité d’anticorps dirigés contre la nicotine. L’efficacité du vaccin dépendrait donc de la réponse de chacun à produire des anticorps après l’injection.

Les résultats de l’étude nous suggèrent clairement que la production d’anticorps dirigés contre la nicotine peut être un moyen efficace pour aider à la cessation tabagique. La mise au point d’un vaccin axé sur ce principe serait donc un atout thérapeutique additionnel pour supporter les nombreux fumeurs aux prises avec la dépendance à la nicotine. La compagnie qui finance les recherches à ce sujet espère pouvoir commercialiser le produit d’ici 2010.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.