Urgences hyperglycémiques et jours de maladie

Les urgences hyperglycémiques comprennent l'acidocétose diabétique et l'hyperglycémie hyperosmolaire. Ces états nécessitent une consultation médicale immédiate étant donné qu'ils peuvent entraîner des conséquences graves s'ils ne sont pas traités.

Acidocétose diabétique

Les cellules du corps humain utilisent généralement le glucose comme source principale d'énergie. Toutefois, lorsque l'insuline est insuffisante, le glucose ne peut entrer à l'intérieur de la cellule et celle-ci doit trouver un autre moyen de produire l'énergie nécessaire à son fonctionnement. Pour y arriver, le corps transformera alors les graisses, ce qui produira les corps cétoniques, des substances pouvant être toxiques pour le corps.

L'acidocétose diabétique se caractérise par la présence de corps cétoniques dans le sang ou l'urine, la plupart du temps accompagnée d'une glycémie élevée, en général d'au moins 14 mmol/L. Cette complication survient surtout chez les patients atteints de diabète de type 1.

Les symptômes d'acidocétose diabétique sont les suivants :

  • soif intense;
  • fréquence urinaire augmentée;
  • respiration difficile et rapide;
  • haleine fruitée (odeur caractéristique des corps cétoniques);
  • douleurs abdominales;
  • nausées, vomissements;
  • perte de poids;
  • vision trouble;
  • pouls plus rapide;
  • maux de tête;
  • essoufflements;
  • étourdissements;
  • confusion ou altération de l'état de conscience;
  • fatigue.

Si vous éprouvez certains des symptômes mentionnés ci-haut, consultez votre médecin immédiatement.

Vous pouvez réduire vos chances de souffrir d'acidocétose diabétique en prenant votre insuline comme on vous l'a prescrite et en mesurant fréquemment votre glycémie afin de vous assurer qu'elle n'est ni trop haute ni trop basse.

Hyperglycémie hyperosmolaire

L'état d'hyperglycémie hyperosmolaire survient en présence d'un taux de glucose sanguin élevé, souvent supérieur à 30 mmol/L, qui mène à une déshydratation sévère en raison de l'augmentation de la fréquence et du volume urinaire. La déshydratation peut ensuite mener à une chute de la tension artérielle qui peut affecter l'état de conscience de la personne. Elle touche surtout les patients atteints du diabète de type 2. Cet état n'est pas caractérisé par une accumulation de corps cétoniques étant donné la présence d'insuline dans l'organisme.

On retrouve principalement des symptômes d'hyperglycémie, ainsi que des signes de déshydratation tels que :

  • fréquence et volume des urines augmentés;
  • soif intense;
  • grande fatigue;
  • bouche sèche;
  • yeux creux;
  • perte de poids;
  • peau moins élastique.

Les personnes âgées sont plus à risque de cette complication, car elles ressentent moins la soif. Les personnes atteintes d'insuffisance rénale sont aussi plus à risque, car leurs reins éliminent moins bien le glucose sanguin.

Les jours de maladie

Les jours de maladie, la glycémie est le plus souvent augmentée en raison de la sécrétion d'hormones de stress (p. ex. : cortisol, adrénaline, glucagon) et de la diminution de l'activité physique qui rend l'insuline moins efficace. Toutefois, une réduction de l'apport alimentaire en glucides peut aussi entraîner une baisse de la glycémie. Conséquemment, il est important de prendre votre glycémie plus fréquemment (au moins 4 fois par jour) afin de vous assurer qu'elle n'est ni trop haute ni trop basse. Une fréquence plus élevée (p. ex. : à toutes les 2 heures) peut parfois être appropriée. De plus, les patients souffrant de diabète de type 1 devraient vérifier la présence de corps cétoniques sanguins ou urinaires aux 2 à 4 heures lorsque leur glycémie est élevée.

Si vous avez de la difficulté à bien boire et manger ou si vous avez des vomissements ou de la diarrhée, il pourrait être nécessaire d'ajuster la dose de certains de vos médicaments ou de votre insuline afin d'éviter une détérioration de votre fonction rénale et un risque accru d'effets indésirables. Veuillez demander à votre professionnel de la santé d'indiquer dans le tableau ci-dessous la conduite à tenir avec certains de vos médicaments, s'il y a lieu :

Classes de médicamentsNoms de vos médicaments
et conduite à tenir
Sulfonylurées 
IECA, inhibiteurs directs de la rénine 
Diurétiques 
Metformine 
ARA 
AINS 
Inhibiteurs du SGLT2 

En présence de diarrhée ou de vomissements, il est important d'éviter la déshydratation. Les boissons de réhydratation commerciales (p. ex. : Gastrolyte, Pedialyte) constituent les meilleurs choix. Il faut boire quelques gorgées de la solution régulièrement au cours de la journée. S'il est impossible de se procurer une telle boisson, une solution « maison » peut être préparée. Il est important de respecter la recette et de ne changer aucun ingrédient :

IngrédientsQuantité
Eau bouillie2 ½ tasses (600 mL)
Jus d'orange non sucré1 ½ tasse (360 mL)
Sel de table½ c. à thé (2.5 mL)
Total4 tasses


Quand consulter mon médecin ?

Quand vous êtes malade, vous devriez consulter votre médecin rapidement ou vous rendre à l'hôpital dans les situations suivantes :

  • Tous les patients diabétiques : Altération de l'état de conscience, fièvre supérieure à 38.5 ºC pendant plus de 48 heures, incapacité à s'alimenter ou à boire, signes de déshydratation (p. ex. bouche sèche, yeux creux, peau moins élastique), diarrhées ou vomissements persistants, glycémie ne répondant pas à une correction adéquate.
  • Diabète de type 1 : Glycémie élevée (> 14 mmol/L) avec cétones dans l'urine ou dans le sang ou encore, glycémie > 20 mmol/L avec nausées, vomissements ou douleurs abdominales.
  • Diabète de type 2 : Glycémie élevée (> 25 mmol/L) avec somnolence excessive.

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Diabète Québec

www.diabete.qc.ca

Diabetes Canada

www.diabetes.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.