La viande rouge en grande quantité serait néfaste pour le côlon

Unfortunately, this article is only available in French.

Les résultats de la plus grande étude ayant porté sur les effets de la consommation de viande sont disponibles depuis peu. Cette recherche, pour laquelle plus de 500 000 Européens provenant de dix pays ont été suivis durant plus de cinq ans, suggère une explication à l’augmentation du risque de souffrir d’un cancer du côlon lié à la consommation de viande.

Les résultats de la plus grande étude ayant porté sur les effets de la consommation de viande sont disponibles depuis peu. Cette recherche, pour laquelle plus de 500 000 Européens provenant de dix pays ont été suivis durant plus de cinq ans, suggère une explication à l’augmentation du risque de souffrir d’un cancer du côlon lié à la consommation de viande.

Les chercheurs ont comparé des cellules provenant des intestins de personnes qui mangeaient deux portions ou plus de viande rouge par jour avec celles provenant de personnes dont la diète était majoritairement végétarienne. Une portion de viande représente un morceau de la grosseur d’un jeu de cartes.

Ils ont observé significativement plus de dommages à l’ADN dans les cellules du côlon provenant des échantillons des amateurs de viande. Ces mutations seraient explicables par les composés N-nitroso qui sont formés dans le côlon lors de la digestion de viande rouge. Ces composés peuvent s’attacher à l’ADN des cellules du côlon et y provoquer des mutations, ce qui augmente la probabilité que des cellules cancéreuses émergent. Les résultats de cette étude permettent de croire que ceux qui mangent au moins deux portions de viande rouge par jour – soit du boeuf, de l’agneau, du porc, du veau et leurs produits dérivés comme le jambon ou le bacon – ont un risque augmenté du tiers d’être atteint d’un cancer colorectal comparativement à ceux qui en mangent au plus un fois par semaine. La consommation de viande blanche comme le poulet n’entraînerait pas cet effet délétère. Parmi les différents types de cancers, le cancer colorectal est le deuxième plus fréquent dans les pays industrialisés. Au Canada, plus de 17 000 personnes reçoivent ce diagnostic annuellement et près de 7000 en meurent. La plupart des personnes atteintes ont plus de 60 ans. Une alimentation riche en matières grasses, en protéines animales et en glucides (pain, pâtes, pomme de terre, riz) de même que le manque d’exercice physique sont des facteurs de risque pour ce type de cancer. Les experts en santé estiment que des modifications aux habitudes alimentaires pourraient prévenir jusqu’à 70 % des cas. Devrait-on cesser de consommer de la viande? Bien sûr que non! Elle demeure la meilleure source de plusieurs nutriments essentiels comme le fer, la vitamine B12 et plusieurs acides aminés. Cette étude démontre seulement que, tout comme pour plusieurs autres bonnes choses de la vie, mieux vaut en profiter avec modération!

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.