Les régimes faibles en glucides sont-ils sécuritaires?

Unfortunately, this article is only available in French.

De plus en plus de gens excluent les glucides de leur alimentation afin de perdre du poids. Un tel régime est-il efficace et peut-il être nocif pour la santé?

Toute personne ayant déjà essayé de perdre du poids sait que cela représente un défi de taille. Comme les gens recherchent constamment de nouveaux moyens plus faciles, plus rapides et plus efficaces de perdre du poids, il n’est pas surprenant de voir émerger de nouveaux régimes amaigrissants qui gagnent rapidement en popularité.

Les régimes faibles en glucides (ou hydrates de carbone) sont actuellement les plus en vogue. Il s’agit, entre autres, du régime Atkins ou du régime de South Beach. Ces régimes sont devenus si populaires en Amérique du Nord que de grandes chaînes de restauration ont modifié leur menu afin d’offrir des repas conformes à ces régimes. Mais en quoi consistent ces régimes et sont-ils vraiment efficaces et sécuritaires?

La théorie derrière les régimes faibles en glucides est que les glucides stimulent la production d’insuline, ce qui a pour effet, entre autres, d’empêcher le corps d’utiliser ses graisses et même de l’encourager à en stocker. En temps normal, l’insuline est libérée par le pancréas pour faire entrer le sucre du sang vers les cellules afin d’y servir de carburant. Lorsqu’on est à jeun trop longtemps, notre corps manque de sucre. Il puise alors dans les réserves de graisses pour les transformer en sucre qui est de nouveau disponible pour entrer dans les cellules. Ceux qui ont conçu ces régimes stipulent donc qu’en réduisant son apport en glucides, on aide l’organisme à brûler ses graisses et on perd ainsi les kilos en trop.

C’est le cas du régime Atkins qui recommande initialement de limiter son apport en glucides à 20 grammes par jour. Cette quantité est minime compte tenu que dans une alimentation normale, les glucides sont généralement la principale source d’énergie de l’organisme. Généralement, l’apport quotidien recommandé est d’au moins 130 grammes pour la plupart des individus.

Pour couper son apport en glucides à moins de 20 grammes par jour, il faut exclure les céréales, les fruits, le pain, le riz, les pâtes, les pommes de terre, les légumineuses et les desserts sucrés de son alimentation. Par contre, ces régimes permettent aux gens de manger de généreuses quantités de viande, d’oeufs et de beurre. À titre d’exemple, une personne suivant ce régime pourrait manger des oeufs et du bacon pour déjeuner, mais devrait se priver de rôties et de jus d’orange.

En limitant son apport en glucides, on oblige le corps à brûler ses graisses pour subvenir à ses besoins énergétiques. Lorsque le corps brûle des graisses en l’absence de glucides, il produit des substances qu’on nomme corps cétoniques. Ceux-ci s’accumulent dans le sang et sont éventuellement éliminés par les reins. Les corps cétoniques coupent l’appétit, mais peuvent également causer de la fatigue et des nausées. Les défenseurs des régimes faibles en glucides soutiennent que ces corps cétoniques sont sécuritaires et nécessaires à la perte de poids. Ceci n’a cependant pas été démontré scientifiquement et on sait qu’une accumulation prolongée de corps cétoniques dans le sang peut déminéraliser les os et les rendre ainsi plus fragiles.

Dans une étude ayant comparé le régime Atkins et un régime traditionnel faible en calories, les chercheurs ont découvert que les gens suivant le régime Atkins perdaient plus de poids au cours des six premiers mois, mais qu’il n’y avait aucune différence significative entre les deux régimes après un an. De plus, il semble que les deux régimes étaient tous deux aussi difficiles à suivre puisque les taux d’abandon étaient similaires pour les deux groupes.

C’est néanmoins avec surprise que les chercheurs ont découvert que les personnes suivant le régime Atkins avaient amélioré leurs taux de cholestérol HDL (le « bon »; cholestérol) et de triglycérides. On s’attendait à l’inverse compte tenu que ce régime est riche en gras.

Les chercheurs ignorent cependant les effets à long terme des diètes faibles en glucides. Ceci suscite de l’inquiétude dans la communauté médicale puisque l’on sait que beaucoup d’aliments de ces diètes sont riches en gras saturés (comme la viande, le beurre et la crème) et peuvent augmenter le risque de développer une maladie cardiovasculaire. De plus, ces diètes excluent beaucoup d’aliments sains (comme les fruits et les produits céréaliers à grain entier), ce qui pourrait éventuellement être nocif pour la santé puisque ces aliments contiennent des vitamines, des minéraux et d’autres nutriments qui contribuent à prévenir le diabète, le cancer, les maladies cardiovasculaires et d’autres problèmes de santé.

Somme toute, les diètes faibles en glucides peuvent produire des résultats rapides, mais elles ne sont pas plus efficaces après un an que les diètes traditionnelles faibles en calories. Comme leur sécurité à long terme reste à démontrer, il est certainement plus sage d’adopter une approche reconnue basée sur de l’activité physique régulière et une alimentation riche en fruits, en légumes et en produits à grain entier.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.