Baladeurs numériques : comment les utiliser pour en profiter longtemps?

Il est de plus en plus fréquent de croiser sur la rue, dans l’autobus ou au gymnase une personne portant les fameux écouteurs d’un iPod ou d’un autre lecteur musical de type MP3. Si l’arrivée en masse de ces appareils réjouit les mélomanes, elle inquiète les spécialistes de l’audition. En effet, plusieurs jeunes sont à risque de souffrir de perte auditive, surtout lorsqu’ils combinent de forts volumes sonores et de longues durées d’écoute musicale.

Il est de plus en plus fréquent de croiser sur la rue, dans l’autobus ou au gymnase une personne portant les fameux écouteurs d’un iPod ou d’un autre lecteur musical de type MP3. Si l’arrivée en masse de ces appareils réjouit les mélomanes, elle inquiète les spécialistes de l’audition. En effet, plusieurs jeunes sont à risque de souffrir de perte auditive, surtout lorsqu’ils combinent de forts volumes sonores et de longues durées d’écoute musicale.

Si une certaine baisse de l’audition apparaît normalement avec l’âge, on remarque malheureusement que ce phénomène s’accélère maintenant chez les plus jeunes. L’une des causes principales serait la musique, dont les sons parfois puissants sont amplifiés par de nouvelles technologies acoustiques et audiovisuelles. Aujourd’hui, les lieux présentant des niveaux sonores élevés abondent : salles de cinéma et de spectacle, discothèques, bars musicaux, restaurants, party rave et autres. Or, de telles intensités sonores représentent un réel danger de vieillissement prématuré du système auditif. Les dommages aux oreilles sont irréversibles car les cellules nerveuses s’usent avec l’âge ou sont détruites sous l’effet de bruits trop violents, sans pouvoir se renouveler. L’audition se dégrade alors à mesure que les atteintes nerveuses progressent.

Pour prévenir la surdité et les acouphènes, il suffirait de limiter l'intensité des émissions sonores dans les lieux publics et surtout des appareils musicaux. Il faut rappeler que les volumes sonores des baladeurs numériques peuvent parfois atteindre 110 à 120 décibels, des niveaux équivalents aux maximums atteints lors de concerts de rock ou dans des discothèques. Une telle exposition peut entraîner une perte auditive après seulement une heure et quart! De plus, comme la nouvelle génération de baladeur dispose d’une très longue autonomie, il est tentant de prolonger leur utilisation. Si vous souhaitez préserver le plaisir d’entendre des jolies mélodies tout au long de votre vie, quelques petites attentions permettront de protéger vos oreilles. Il est tout d’abord recommandé d’écouter son baladeur au plus pour 60 minutes à 60 % du volume maximal de l’appareil. Si vous marchez dans la rue et que vous n’entendez pas les voitures, il faut vous interroger! Par ailleurs, les petits écouteurs qui se glissent dans l’oreille seraient capables d’amplifier de 6 à 9 décibels le signal sonore. Puisqu’ils ne coupent pas les sons extérieurs, ils obligent à monter le volume pour couvrir le bruit ambiant. Il est ainsi très facile d’atteindre sans s'en rendre compte des niveaux sonores fortement dommageables. Il est suggéré d’opter pour le casque d’écoute recouvrant les oreilles car, en isolant l’auditeur des bruits environnants, il permet de réduire le volume sans diminuer le plaisir musical. Dans une salle de concert, ne vous mettez pas face aux enceintes et n’hésitez pas à porter des bouchons d’oreille. Vous ne serez probablement pas les seuls : les chanteurs et les musiciens sur scène en portent fréquemment pour protéger leur ouïe lors de leurs prestations, sans quoi plusieurs d’entre eux souffrent de perte auditive en vieillissant. Lorsque vous allez dans un bar où la musique est très forte, tentez de vous retirer une dizaine de minutes par heure dans un endroit calme comme les toilettes ou à l’extérieur. Il est fréquent de ressentir des sifflements et des bourdonnements après une soirée dans un lieu très bruyant. Si ces symptômes persistent même après avoir dormi, il est suggéré de consulter un médecin. Bonne écoute!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.