Couper la télévision pour perdre du poids?

Tous le reconnaissent : l’Amérique du Nord ne cesse de prendre du poids. Plusieurs experts croient même que cette épidémie d’obésité pourrait faire diminuer l’espérance de vie aux États-Unis, en raison des nombreuses complications d’un surplus de poids. Les coupables? La malbouffe et la sédentarité, encouragées notamment par la place prépondérante qu’occupe la télévision dans la vie de la plupart des Nord-américains. Ainsi, un Canadien moyen regarde une vingtaine d’heures de télévision par semaine. Autant d’heures qu’il ne passe pas à pratiquer des loisirs plus actifs.

Tous le reconnaissent : l’Amérique du Nord ne cesse de prendre du poids. Plusieurs experts croient même que cette épidémie d’obésité pourrait faire diminuer l’espérance de vie aux États-Unis, en raison des nombreuses complications d’un surplus de poids. Les coupables? La malbouffe et la sédentarité, encouragées notamment par la place prépondérante qu’occupe la télévision dans la vie de la plupart des Nord-américains. Ainsi, un Canadien moyen regarde une vingtaine d’heures de télévision par semaine. Autant d’heures qu’il ne passe pas à pratiquer des loisirs plus actifs.

Qu’est-ce qui arrive lorsqu’on diminue notre consommation de télévision? On bouge davantage? Mange moins? Dort mieux? C’est sur cette question que se sont penchés des chercheurs américains durant une étude de six semaines. Ils ont conclu que si regarder moins de télévision ne signifie pas que les personnes feront plus d’exercice ou mangeront mieux, à court terme du moins, cette baisse augmente pourtant le niveau global d’activité.

En attachant des moniteurs branchés sur la télévision, les chercheurs ont été en mesure d’étudier les habitudes télévisuelles des participants. Ils ont observé que les participants regardaient la télévision cinq heures par jour en moyenne. Par la suite, les chercheurs ont diminué de moitié le nombre d’heures de télévision permise à vingt participants, tandis que les autres participants n’ont pas été limités pour leur consommation télévisuelle, pour une durée de trois semaines. Durant toute la durée de l’étude, les participants portaient un bracelet qui mesurait leurs mouvements.

À la surprise des chercheurs, diminuer le temps passé devant le petit écran n’avait pas d’effet sur le nombre de calories ingérées ou sur les habitudes de sommeil. Les personnes qui regardaient moins de télévision dépensaient toutefois 120 calories par jour de plus en moyenne. La plupart n’ont pas utilisé ce temps libre de télévision pour s’adonner à de l’activité physique, mais puisque presque toute autre activité que dormir permet de dépenser davantage d’énergie que regarder la télévision, du temps passé à faire des tâches ménagères ou jouer à des jeux de société en famille peut faire une différence à long terme sur le nombre de calories dépensées et donc sur le poids.

Alors, on éteint le téléviseur quelques heures?

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.