Dégénérescence maculaire : le voleur de vision

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie chronique des yeux qui cause la perte progressive de la vision centrale. Bien qu’elle n’entraîne jamais de cécité totale, car la vision périphérique reste intacte, elle peut grandement nuire à la qualité de vie.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie chronique des yeux qui cause la perte progressive de la vision centrale. Bien qu’elle n’entraîne jamais de cécité totale, car la vision périphérique reste intacte, elle peut grandement nuire à la qualité de vie.

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire? La DMLA est la conséquence de la détérioration de la macula, une petite zone de la rétine située au fond de l’oeil près du nerf optique. La rétine est la couche de tissus qui recouvre l’arrière de l’oeil et qui nous permet de former les images. La détérioration de cette zone entraîne une perte progressive et parfois importante de la vision centrale.

Il existe deux formes de DMLA : celle dite « sèche »; et celle dite « humide »;.

La DMLA sèche est la plus courante et elle progresse habituellement lentement. Plusieurs personnes atteintes conserveront ainsi une bonne vision toute leur vie. En tout temps, la DMLA sèche peut évoluer vers la forme plus grave de la maladie, la DMLA dite humide.

La forme humide est moins fréquente, mais elle est plus grave. Elle est caractérisée par l’apparition de vaisseaux anormaux dans l’espace sous-rétinien. Elle entraîne rapidement, sur une période de quelques semaines à quelques mois, une distorsion et une perte de la vision centrale. Cette forme de la maladie est responsable de 90 % des cas de perte importante de vision liée à la DMLA.

La détection précoce de la DMLA contribue à réduire la perte d’acuité visuelle et à améliorer la vision dans certains cas. Il n’existe pas de façon de prédire, pour le moment, qui évoluera vers la forme humide de la maladie.

Les symptômes La DMLA sèche progresse lentement. Les personnes atteintes peuvent remarquer les changements suivants :


- Besoin croissant de luminosité pour lire ou effectuer des travaux de proche


- Difficulté croissante à s’adapter à des environnements sombres, par exemple aux restaurants à l’ambiance tamisée.


- Difficulté à reconnaître des visages


- Une augmentation graduelle de l’embrouillement de la vision centrale, que l’on peut remarquer surtout à la lecture


- Des distorsions visuelles telles que des lignes apparaissant ondulées ou tordues ou alors des objets semblant plus petits qu’ils ne le sont en réalité.

La DMLA peut affecter un seul oeil ou les deux yeux. Si un seul oeil est affecté, la personne peut n’observer que peu ou pas de changements dans son acuité visuelle, puisque l’oeil sain compensera pour l’oeil faible.

Quand consulter? Un examen de la vue régulier (au moins tous les trois ans chez les 55 à 64 ans et tous les deux ans par la suite) est gage d’une détection précoce de la maladie. Par ailleurs, il est important d’effectuer un examen de la vue si vous observez des modifications de votre vision centrale ou si vous avez de la difficulté à distinguer les couleurs et les détails.

Les causes et facteurs de risques La cause exacte de la DMLA est inconnue, mais la maladie se développe en vieillissant, étant plus courante chez les personnes de plus de 55 ans.

Outre l’âge, d’autres facteurs de risques augmentent le risque de souffrir d’une DMLA :


- des antécédents familiaux de DMLA


- être de race blanche


- souffrir d’hypertension ou de cholestérol élevé


- fumer


- être obèse


- manger peu de fruits et de légumes

Traitement Il n’existe pas de traitement pour guérir la DMLA. On croit que la prise de vitamines pourrait ralentir la progression de la DMLA sèche. Pour cette raison, plusieurs personnes atteintes de dégénérescence maculaire se verront prescrire un complexe de vitamines et de minéraux contenant par exemple de la vitamine C, E et A ainsi que du zinc et du cuivre. On pourrait aussi vous suggérer d’intégrer plus de fruits et de légumes contenant ces vitamines à votre alimentation, ainsi que de manger plus de poisson, puisque l’on pense que ces aliments pourraient contribuer à la santé des yeux.

Lorsque la forme humide de la DMLA apparaît, un traitement est en revanche souvent recommandé pour ralentir la perte de vision. Trois options de traitements sont disponibles : la photocoagulation au laser, la thérapie photodynamique et les agents antiangiogéniques ou anti-VEGF. Ces derniers sont des anticorps qui neutralisent une protéine clé responsable de la croissance de vaisseaux sanguins anormaux. Ces médicaments sont injectés directement dans l’oeil.

La photocoagulation au laser vise à détruire les vaisseaux anormaux dans l’oeil et ainsi prévenir d’autres lésions. En revanche, cette thérapie n’est pas indiquée si les vaisseaux sanguins anormaux sont apparus directement au centre de l’oeil et s’ils sont trop nombreux.

Enfin, la thérapie photodynamique est l’utilisation de lumière pour activer un médicament injecté dans l’oeil. Le but est aussi de détruire les vaisseaux sanguins anormaux pour ralentir la progression de la maladie.

Vivre avec la DMLA Vivre avec une acuité visuelle déclinante demande quelques ajustements.


- S’assurer que ses lunettes sont bien ajustées.


- Changer d’écran ou modifier les paramètres de son ordinateur pour pouvoir lire plus facilement.


- Éclairer davantage la maison.


- Utiliser une loupe pour faciliter les tâches qui nécessitent une vision rapprochée.


- Prudence au volant! Vérifiez d’abord avec votre médecin si conduire avec votre acuité visuelle actuelle est raisonnable. Par ailleurs, soyez particulièrement vigilants dans les conditions plus délicates telles que la nuit et en cas de mauvais temps. Considérez des modes de transport alternatifs tels que le transport en commun et voyager avec des amis ou de la famille.

Prévention On pense qu’adopter de saines habitudes de vie peut contribuer à prévenir la DMLA. Plus spécifiquement, les actions présentées ci-dessous sont suggérées.


- Passer régulièrement un examen des yeux. Selon la Société canadienne d’ophtalmologie, les personnes de 56 à 65 ans devraient faire examiner leurs yeux aux 3 ans et celles de 66 ans et plus aux deux ans, ou plus souvent si elles souffrent d’une maladie de l’oeil.


- Maîtriser les maladies pouvant perturber la circulation sanguine telles que l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie.


- Cesser de fumer. Les fumeurs seraient de deux à trois fois plus à risque de souffrir de DMLA.


- Maintenir un poids santé


- Adopter une alimentation riche en fruits et en légumes et manger régulièrement du poisson.

Des questions sur la DMLA? N’hésitez pas à en discuter avec un professionnel de la santé.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.