Insectifuges : lequel choisir pour bien protéger vos petits trésors?

C’est l’été, il fait beau. Vous avez prévu une semaine de camping dans un parc national. Malheureusement, dès que vous mettez le pied hors de la tente, vous êtes assailli par des hordes de moustiques! Que pouvez-vous faire pour bien protéger vos enfants?

Se faire « manger par les moustiques » est une expérience désagréable pour tous, surtout pour les enfants. La première ligne de défense consiste donc à se protéger avec des barrières physiques. Pour les bébés et les jeunes enfants qu’on déplace en poussette ou qu’on place dans un parc à l’extérieur, une moustiquaire est un accessoire indispensable. Il faut prendre le temps de bien l’ajuster et l’inspecter régulièrement pour détecter toute ouverture ou déchirure qui pourrait laisser passer un insecte.

On recommande à tous de porter des vêtements longs et amples de couleur claire. On évite les vêtements ajustés car les moustiques sont souvent capables de piquer à travers le tissu jusqu’à la peau. Les moustiques seraient moins attirés par les couleurs claires, et ils sont plus faciles à détecter sur celles-ci, et donc à éliminer! Il est bon d’entrer le bas des pantalons dans les chaussettes et le chandail dans le pantalon, car les moustiques peuvent facilement se faufiler sous un vêtement ample!

Les experts recommandent aussi de rester à l’intérieur le matin et en fin de journée, périodes où les moustiques sont souvent plus actifs, mais ce n’est pas toujours possible et certains insectes piqueurs sont actifs toute la journée!

Parfois, malgré ces mesures, une ligne de défense supplémentaire serait la bienvenue. On peut alors avoir recours à un insectifuge (aussi appelé répulsif à insectes). Il s’agit d’un produit qui éloigne les insectes pendant un certain temps pour les empêcher de piquer. Ils sont généralement offerts sous forme de vaporisateur, de crème, de lotion ou de gel pour application sur la peau (et parfois sur les vêtements).

Le DEET est probablement le plus connu des insectifuges qu’on applique sur la peau. La durée de son effet répulsif augmente avec la concentration du produit : un produit qui contient du DEET à 30% aura un effet répulsif de plus longue durée (environ 6,5 heures) qu’un produit qui en contient 10% (environ 3 heures). On recommande donc les produits plus concentrés aux personnes de 12 ans ou plus car leur effet plus long permet de ne pas avoir à en réappliquer souvent. Chez les enfants de moins de 12 ans, il faut respecter les directives suivantes :

  • Enfants de 2 ans à 12 ans : Utiliser un produit dont la concentration de DEET n’excède pas 10% et limiter le nombre d’applications à trois par jour
  • Enfants de 6 mois à 2 ans : Utiliser un produit dont la concentration de DEET n’excède pas 10% et limiter le nombre d’applications à une par jour
  • Bébés de moins de 6 mois : Tous les produits qui contiennent du DEET sont contre-indiqués

Sachant qu’un produit à 10% de DEET aura un effet de courte durée, les jeunes enfants ne seront pas protégés de façon aussi durable que les adultes avec ce produit. Quelles autres options s’offrent à eux?

L’icaridine (aussi appelée picaridine) est un insectifuge dont l’efficacité et la sécurité pour la santé est reconnue par l’Organisation mondiale de la santé. Comme le DEET, la durée de son effet répulsif est plus longue avec les concentrations plus élevées. On estime que la durée de protection de l’icaridine à 20% est similaire à celle du DEET à 30%. Au Canada, les produits à base d’icaridine 20% peuvent être utilisés dès l’âge de six mois. La Société canadienne de pédiatrie recommande ces répulsifs comme option de premier choix chez les enfants de 6 mois à 12 ans.

L’huile de soya, l’huile d’eucalyptus citronné (ou du PMD) et la citronnelle sont d’autres répulsifs offerts au Canada. Leur efficacité n’est pas aussi bien démontrée que celle du DEET et de l’icaridine. Les produits à base de citronnelle ont un effet de très courte durée (de 30 à 120 minutes environ) et l’huile d’eucalyptus (ou le PMD) est contre-indiquée chez les enfants de 3 ans ou moins. Certaines personnes considèrent que ces insectifuges sont plus sécuritaires parce qu’ils sont issus de «produits naturels», mais comme pour tout produit appliqué sur la peau (insectifuge ou autre), il arrive que certaines personnes les tolèrent mal (p. ex. rougeur, démangeaison au site d’application).

Peu importe le produit choisi, il faut respecter certaines règles au moment de l’application, surtout chez les enfants :

  • Appliquez une mince couche de répulsif sur toute la peau exposée. Chez les jeunes enfants, on recommande de ne pas en mettre sur les mains, car ils risquent de se mettre du produit dans les yeux ou la bouche;
  • Pour le visage, n’appliquez jamais de répulsif près des yeux ou de la bouche et évitez les produits en aérosol ou en pompe;
  • Avec les produits en aérosol, faites l’application à l’extérieur ou dans un endroit bien aéré, loin de la nourriture. Demandez à l’enfant de fermer les yeux au moment de l’application et, s’il en est capable, de retenir sa respiration;
  • Certains répulsifs en aérosol peuvent être vaporisés sur les vêtements ou les moustiquaires. Assurez-vous que les jeunes enfants ne mâchouilleront pas un tissu qui a été vaporisé avec du répulsif;
  • Avant d’appliquer un répulsif, assurez-vous que la peau est saine (p. ex. pas de coupure, égratignure, maladie de la peau comme l’eczéma ou de coup de soleil);
  • Si vous avez aussi besoin d’un écran solaire, appliquez-le en premier et attendez une quinzaine de minutes avant d’appliquer le répulsif. Il faut éviter les produits contenant un écran solaire et un répulsif. En effet, si vous l’appliquez comme un écran solaire, vous pourriez exposer la personne à une trop grande quantité de répulsif. Si au contraire, vous appliquez le produit selon les directives d’un répulsif, la protection solaire pourrait ne pas être suffisante.

Les répulsifs éloignent les moustiques et, pour certains, les tiques, mais ils n’offrent aucune protection contre les piqûres de guêpes ou autres insectes piqueurs qui peuvent causer une réaction allergique grave. Les personnes allergiques doivent toujours avoir au moins deux dispositifs pour s’injecter de l’épinéphrine (p. ex. Epi-pen, Allerject) avec elles, surtout si l’hôpital le plus proche est à plus de quinze minutes.

Si vous allez en voyage dans un pays où les insectes piqueurs peuvent transmettre des maladies graves (p. ex. malaria, Zika), d’autres moyens de protection pourraient être nécessaires. Consultez votre pharmacien ou un centre de santé-voyage pour en savoir plus.

http://www.cps.ca/fr/documents/position/prevention-piqures-de-moustiques-et-de-tiques

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.