Même le placebo aurait des effets indésirables

Tous les médicaments sont susceptibles de provoquer des effets secondaires. Même si le placebo ne contient aucune substance chimiquement active, il n’échappe pas à cette règle; c’est l’effet nocebo.

L’effet placebo est un effet bien connu du monde médical. Cet effet, qu’on attribue au pouvoir de la pensée, se caractérise par le fait que l’unique croyance qu’un médicament va nous rendre mieux nous apporte effectivement un soulagement. On observe fréquemment cet effet lors d’études cliniques au cours desquelles on donne à la moitié des participants un comprimé ne contenant aucune substance chimiquement active, mais d’aspect identique au médicament étudié. Chez certains de ces participants, on observe l’effet bénéfique attendu du médicament et ce, même s’ils n’ont pas reçu le médicament réel.

On a longtemps cru que l’effet placebo était avant tout psychologique. Or, une étude américaine a récemment démontré que les traitements placebo affectent réellement l’activité de certaines zones du cerveau impliquées dans la douleur.

Malheureusement, le placebo ne se distingue pas des autres traitements médicaux car il n’est pas dénué d’effets indésirables. Tout médicament est en effet susceptible de provoquer des effets indésirables et le placebo n’échappe pas à la règle. Les effets indésirables du placebo les plus souvent cités par les patients incluent des maux de tête, de la somnolence, de la fatigue, des problèmes de concentration et des nausées. Tous ces effets secondaires sont regroupés sous le nom d’« effet nocebo »;.

Selon certains scientifiques, l’effet nocebo serait sous-estimé lors des tests sur de nouveaux traitements. Alors que celui-ci surviendrait chez 25% des patients, on attribue tous les symptômes négatifs qui apparaissent en cours de route au traitement actif testé. Comme certains de ces symptômes seraient uniquement dus à l’effet nocebo, les données sur les effets indésirables des médicaments seraient en réalité faussées.

On ignore toujours quels mécanismes seraient responsables de l’apparition de l’effet nocebo. Certains scientifiques croient que plusieurs patients qui commencent un nouveau traitement se conditionnent eux-mêmes à ressentir des effets secondaires. Ils deviendraient alors très attentifs au moindre symptôme négatif, ce qui pourrait expliquer les malaises rapportés. Fort heureusement, ces malaises demeurent généralement vagues et sans conséquences significatives.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.