Premières règles, normales ou non?

L’apparition des premières règles est une étape importante dans la vie d’une adolescente. Nos sentiments sont alors partagés et bien des questions surviennent au même moment, même si on s’était informée pour s’y préparer. Celle qui revient le plus souvent est inmanquablement : « Est-ce normal? »;.

L’apparition des premières règles est une étape importante dans la vie d’une adolescente. Nos sentiments sont alors partagés et bien des questions surviennent au même moment, même si on s’était informée pour s’y préparer. Celle qui revient le plus souvent est inmanquablement : « Est-ce normal? »;.

L’Académie américaine de pédiatrie a récemment fait le point sur cette question. Tout d’abord, il est faux de penser que les règles surviennent plus jeune qu’avant. Depuis les années 1950 dans les pays industrialisés, les jeunes filles ont leurs premières règles vers l’âge de 12-13 ans, soit environ deux à trois ans après le développement des seins. On estime que 90 % des adolescentes sont mentruées à 14 ans, et 98 % à 15 ans. Celles de race noire ou de descendance hispanique auraient leurs premières règles quelques mois plus tôt.

Les cycles menstruels sont souvent irréguliers durant l’adolescence, particulièrement entre le premier et le second cycle. La plupart des cycles varient entre 21 et 45 jours dès la première année. On considère qu’un cycle débute le premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes. Normalement, l’écoulement de sang dure de deux à sept jours.

Le flux menstruel est généralement qualifié de moyen. Les experts évaluent qu’on perd normalement 30 mL de sang lors de chaque période de règles, soit l’équivalent de deux cuillérées à soupe. Cependant, il est difficile de mesurer cette quantité en réalité. La plupart des jeunes filles rapportent qu’elles changent de protection trois à six foix par jour. Il est normal que le flux soit plus abondant durant les premiers jours des règles et qu’il diminue après deux ou trois jours.

Il est aussi normal de ressentir de la douleur dans le ventre et le bas du dos lors des menstruations. La prise d’analgésiques comme l’acétaminophène ou l’ibuprofène peuvent aider à soulager l’inconfort. Par contre, si la douleur cloue au lit ou empêche d’aller à l’école, il est préférable d’en discuter avec un médecin.

Les pédiatres ont identifié 11 signes qui devraient alerter et nécessiter une consultation médicale : - pas de règles au cours des trois années suivant le développement des seins; - pas de règles à 13 ans si la jeune fille ne présente aucun autre signe de puberté (développement des seins, apparition de poils pubiens, début d’élargissement des hanches); - pas de règles à 14 ans si la jeune fille présente des signes d’hirsutisme (pilosité excessive au niveau du visage, de la poitrine, du dos, du ventre, des cuisses ou des bras); - pas de règles à 14 ans si la jeune fille pratique de l’activité physique en excès ou a des troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie); - pas de règles à 14 ans si on suspecte des problèmes génitaux ou urinaires; - pas de règles à 15 ans; - règles régulières mensuelles qui deviennent totalement irrégulières; - règles qui surviennent à des intervalles plus courts que 21 jours ou plus longs que 45 jours; - règles qui durent plus de 7 jours; - règles survenant à 90 jours d’intervalle, même une seule fois; - flux menstruel nécessitant de changer très fréquemment de protection (plus d’une fois aux une à deux heures).

Selon ce groupe de pédiatres, la surveillance des règles devrait être considérée comme un signe vital chez la femme, au même titre que la pression sanguine, le pouls ou le rythme de respiration. Savoir reconnaître ce qui est normal ou non permet de diminuer l’anxiété soulevée par le questionnement et de déceler de possibles problèmes de santé qui peuvent être traités.

Les règles ne sont pas inutiles; elles sont plutôt un bon indicateur de notre niveau de santé générale. Souvent vues comme un problème incommodant au début de l’adolescence, elles prennent une toute autre place plus tard au cours de la vie, parole de femme!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.