Un vaccin contre le virus du Nil

L’entreprise de biotechnologies néerlandaise Crucell soutient qu’elle a mis au point un vaccin contre le virus du Nil et qu’elle devrait commencer très bientôt à tester ce vaccin sur des humains.

Le virus du Nil occidental (VNO) est un sujet qui se retrouve au coeur des médias depuis quelques mois. Ce virus, transmis par les moustiques, est de retour au Québec pour l’été 2003. On peut donc s’attendre à ce que des cas de VNO se déclarent dans les prochaines semaines. Les autorités québécoises ont toutefois pris certaines mesures pour prévenir cette situation. Comme il n’existe actuellement aucun vaccin pour prévenir le virus du Nil chez les humains, le but de leurs interventions se limitera surtout à protéger la population contre les moustiques et ce, afin de prévenir la transmission du virus. Cette situation pourrait toutefois changer au cours des prochaines années. En effet, une entreprise néerlandaise soutient qu’elle a mis au point un vaccin contre le VNO.

Le virus du Nil n’est pas un nouveau virus (il a été identifié en Ouganda en 1937), mais il n’est présent en Amérique du Nord que depuis 1999. Dans la très grande majorité des cas (80%), l’infection par le virus ne rend pas du tout malade. Lorsqu’elle rend malade, elle cause des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe. Dans certains cas (environ 1 cas sur 150), le VNO cause une infection très sévère du cerveau (encéphalite) ou de l’enveloppe qui protège le cerveau et le moelle épinière (méningite). Quoique ces deux maladies puissent toucher tout le monde, les personnes âgées sont beaucoup plus à risque.

Depuis 1999, le virus a infecté pas moins de 4100 personnes en Amérique du Nord et près de 300 en sont décédées. Au Québec, 19 cas, dont 2 décès, ont été déclarés en 2002 et tout porte à croire que le virus sera tout aussi actif en 2003. C’est donc une maladie relativement importante et comme elle crée beaucoup d’inquiétudes au sein de la population, ce n’est pas surprenant que plusieurs compagnies tentent de mettre au point un vaccin contre le VNO. L’entreprise néerlandaise de biotechnologies Crucell est l’une d’entre elles. Selon cette compagnie, leur vaccin pourrait être accessible au public d’ici quelques années. L’entreprise complète actuellement les tests sur les animaux et elle devrait entamer sous peu des essais cliniques sur les humains. En attendant il faut donc être prudent et continuer de se protéger (http://www.hc-sc.gc.ca/francais/virus_nil/proteger.html)

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.