Activité physique et vieillissement : le point sur la question

Unfortunately, this article is only available in French.

Une étude publiée récemment dans la revue scientifique de l’American Heart Association avait comme objectif d’évaluer si la pratique régulière d’activité physique pouvait avoir un impact favorable sur le taux de vieillissement du corps humain. Comme on s’y attendait, les chercheurs ont observé que la capacité d’exécuter une tâche exigeante physiquement diminue graduellement au fil du temps. De façon plus surprenante, les résultats de la recherche démontrent que la pratique régulière d’activité physique n’atténue en rien la dégradation de la condition physique avec les années.

Une étude publiée récemment dans la revue scientifique de l’American Heart Association avait comme objectif d’évaluer si la pratique régulière d’activité physique pouvait avoir un impact favorable sur le taux de vieillissement du corps humain. Comme on s’y attendait, les chercheurs ont observé que la capacité d’exécuter une tâche exigeante physiquement diminue graduellement au fil du temps. De façon plus surprenante, les résultats de la recherche démontrent que la pratique régulière d’activité physique n’atténue en rien la dégradation de la condition physique avec les années.

La collecte de données a été menée auprès de 435 hommes et de 375 femmes âgés entre 21 et 87 ans. Ces derniers ont été suivis sur une période moyenne de 7,9 ans. Un test annuel mesurant leur capacité aérobie, c’est-à-dire la quantité d’oxygène nécessaire durant un exercice, permettait d’évaluer périodiquement la condition physique de chacun, en fonction de son âge et de son niveau d’activité physique.

Les résultats démontrent que les individus dans la vingtaine perdent entre 3 et 6 % de leur capacité aérobie par décennie, taux qui s’accélère graduellement jusqu’à atteindre 20 % de perte par décennie vers les 70 ans. Cette dégradation de la fonction aérobie s’effectue de façon complètement indépendante du niveau d’activité physique, c’est donc dire qu’une personne qui se tient active physiquement observera le même taux de perte de sa fonction aérobie qu’un individu aux habitudes de vie sédentaire.

Les chercheurs soulignent tout le même que les personnes qui maintiennent un niveau d’activité physique raisonnable durant toute leur vie ont plus de chances de conserver leur autonomie en vieillissant. En effet, si le taux de diminution de la capacité d’effectuer une tâche physique est le même pour tous, les sportifs, qui ont une capacité aérobie initiale plus élevée, présentent en général une capacité aérobie résiduelle plus importante en fin de vie, permettant une plus grande autonomie dans l’accomplissement des tâches quotidiennes.

La diminution de la fonction aérobie chez les personnes du troisième âge peut être suffisamment importante pour limiter l’exécution des activités quotidiennes, parfois même des tâches aussi simples que faire son lit ou sa toilette. Il faut encourager ces personnes à participer à des programmes d’entraînement adaptés à leur condition afin d’améliorer leur capacité fonctionnelle et ainsi de favoriser un mode de vie indépendant et autonome le plus longtemps possible.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.