Asthmatiques : il ne faut pas se priver d’exercice!

Unfortunately, this article is only available in French.

Être asthmatique n’est pas une raison pour s’empêcher de bouger. Les médecins savent qu’une pratique régulière d’activité physique apporte plusieurs bénéfices dont une plus grande flexibilité, une force musculaire accrue, une meilleure posture, une meilleure capacité de détente et une efficacité augmentée du coeur et des poumons. Demeurer en bonne condition physique réduit aussi le risque de développer plusieurs maladies sérieuses comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer. Il ne faut pas se priver de cette protection et du plaisir de pratiquer votre sport favori!

Être asthmatique n’est pas une raison pour s’empêcher de bouger. Les médecins savent qu’une pratique régulière d’activité physique apporte plusieurs bénéfices dont une plus grande flexibilité, une force musculaire accrue, une meilleure posture, une meilleure capacité de détente et une efficacité augmentée du coeur et des poumons. Demeurer en bonne condition physique réduit aussi le risque de développer plusieurs maladies sérieuses comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer. Il ne faut pas se priver de cette protection et du plaisir de pratiquer votre sport favori!

Lorsque la maîtrise de l’asthme est acceptable, les symptômes ne devraient pas limiter la pratique d’activité physique. Si vous devez diminuer vos activités sportives, quotidiennes ou extérieures, ou carrément vous abstenir de pratiquer certaines de ces activités, cela signifie que votre asthme est mal maîtrisé. Assurez-vous de prendre votre médication quotidienne telle qu’on vous l’a recommandée et de rencontrer régulièrement votre médecin pour un suivi et un ajustement de votre traitement. Demandez à votre médecin qu’il vous fournisse un plan d’action, c’est-à-dire ce qu’il faut faire lorsque vous notez une détérioration de vos symptômes d’asthme. Quelques ajustements à votre médication peuvent être suffisants pour surmonter une crise.

Quelques précautions doivent être observées afin d’éviter des ennuis. Évitez de faire de l’exercice lorsque vous avez une infection des voies respiratoires, comme un rhume, parce que vos poumons en sont déjà irrités. Les activités pratiquées au froid peuvent être irritantes pour vos voies respiratoires. Si vous éprouvez des symptômes d’asthme dans de telles circonstances, les sports pratiqués dans un environnement plus chaud et humide, comme la natation, seraient ainsi plus appropriés pour vous. Prenez le temps de bien vous réchauffer avant de faire de l’exercice. Au moins cinq à dix minutes d’étirements ou d’activation légère peuvent aider à bien ouvrir vos voies respiratoires. L’exercice physique vigoureux peut déclencher une crise d’asthme : mieux vaut débuter l’activité en douceur Votre corps s’adaptera par ailleurs plus facilement à un exercice moins vigoureux, mais continu, comme la marche ou le golf.

Il se peut que votre médecin vous ait prescrit un bronchodilatateur à prendre avant de faire de l’exercice. Ce médicament détend les voies respiratoires et facilite ainsi le passage de l’air jusqu’aux poumons. Conservez-le sur vous ou dans votre sac de sport pour l’avoir à portée de main lorsque vous en aurez besoin.

Si des symptômes d’asthme commencent à apparaître durant votre activité, vous pouvez continuer s’ils demeurent légers. Sinon, faites une pause et prenez deux inhalations de votre bronchodilatateur, si nécessaire. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, mieux vaut interrompre l’activité pour la journée. Si cette situation se répète, il sera peut-être nécessaire de changer votre traitement quotidien contre l’asthme.

Lorsque l’asthme est bien maîtrisé, vous devriez : - ressentir des symptômes d’asthme (toux, respiration sifflante, serrements à la poitrine, essouflements) moins de quatre jours par semaine; - ne pas vous réveiller la nuit à cause de symptômes d’asthme; - ne pas limiter votre pratique d’activité physique; - avoir des crises légères et peu fréquentes; - ne pas vous absenter du bureau ou de l’école à cause de vos symptômes d’asthme; - utiliser votre bronchodilatateur à début d’action rapide moins de quatre fois par semaine (plus une dose par jour permise avant l’exercice).

Si vous ne respectez pas ces critères, c’est un signe que votre traitement de base contre l’asthme devrait être ajusté. Avec un traitement approprié, on maîtrise l’asthme chez la majorité des patients. Ne vous empêchez donc pas de profiter pleinement de la vie malgré l’asthme!

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.