L’activité physique coupe les risques d’AVC

Unfortunately, this article is only available in French.

Une analyse de plusieurs études a permis de démontrer hors de tout doute que l’activité physique permet de diminuer les risques de subir un accident vasculaire cérébral (AVC).

Une récente étude américaine a démontré que l’activité physique permettrait de réduire le risque de subir un accident vasculaire cérébral (AVC).

Cette conclusion fait suite à l’analyse de 23 études ayant porté sur la relation entre l’activité physique et l’incidence d’AVC. Les données provenant de ces études ont révélé que les sujets actifs ont un risque plus faible de subir un AVC que les sujets qui bougent peu et qui sont en mauvaise condition physique.

Globalement, les résultats ont révélé que les personnes qui font beaucoup d’activité physique coupent leur risque de subir un AVC de 25 à 64%, selon le type d’étude. Les résultats sont semblables pour les gens qui sont modérément actifs.

Les chercheurs se sont penchés plus précisément sur les deux types principaux d’AVC (le blocage d’un vaisseau ou le saignement dans le cerveau) et ils ont découvert que quelque soit le type d’AVC, les adeptes de l’activité physique présentent un risque plus faible d’en subir un.

Ces résultats permettent de conclure que l’activité physique devrait être fortement recommandée pour prévenir les AVC.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.