Maux de tête et analgésiques : modérez votre usage!

Unfortunately, this article is only available in French.

Si vous souffrez fréquemment de maux de tête, n’abusez pas des analgésiques. Plus de deux prises de ces médicaments par semaine pourraient aggraver vos symptômes.

Le mal de tête, vous connaissez? Vous n’êtes pas seul. Au Canada, 59 % de la population adulte souffre d'un type quelconque de céphalée. Si vous consommez des analgésiques pour vous soulager, même ceux en vente libre comme l’ibuprofène, l’acétaminophène ou l’acide acétylsalicylique, faites attention de ne pas en abuser. Au-delà de deux prises par semaine, vous risquez de voir évoluer vos douleurs sporadiques en céphalées quotidiennes.

Généralement épisodiques, les maux de tête peuvent parfois se transformer en céphalées chroniques quotidiennes. Cette appellation regroupe les maux de tête qui se manifestent plus de quinze jours par mois et qui durent plus de quatre heures en l’absence de traitement. Dans le tiers des cas, un abus de médicaments, même d’analgésiques en vente libre, est la cause de cette évolution, d’où l’importance de ne pas se traiter seul et de consulter son médecin si les maux de tête sont trop fréquents.

Pour trouver un meilleur traitement, il faut déterminer pour chaque patient les situations favorisant l’apparition des maux de tête. Divers facteurs de risque seraient associés à l’apparition des céphalées : trouble anxieux et dépressif, troubles de l'humeur, dépendance à d'autres substances, troubles de la personnalité, événements traumatisants, stress, etc. Certains bouleversements hormonaux, tels la ménopause, et des tensions musculaires pourraient aussi précipiter leur apparition.

Si vos maux de tête deviennent handicapants, tenez un journal de vos céphalées. Un excellent modèle est disponible sur le site Internet de la Fondation québécoise des migraines et des céphalées. Les informations recueillies aideront votre médecin à établir un traitement adéquat pour votre situation.

Deux approches pourront être proposées par votre médecin pour un meilleur contrôle des épisodes de céphalées. On pourra tout d’abord les prévenir par des modifications des habitudes de vie ou avec des médicaments. Si un mal de tête est déjà apparu, un traitement symptomatique médicamenteux pourra être suggéré afin de réduire la douleur et permettre la reprise des activités quotidiennes.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.