Viande rouge et cancer colorectal: il y aurait bel et bien un lien

Unfortunately, this article is only available in French.

Amateurs de viande rouge, cette nouvelle vous touche particulièrement. Des chercheurs américains soutiennent que le risque d’être atteint d’un cancer du côlon serait augmenté chez les gros consommateurs de viande rouge.

Amateurs de viande rouge, cette nouvelle vous touche particulièrement. Des chercheurs américains soutiennent que le risque d’être atteint d’un cancer du côlon serait augmenté chez les gros consommateurs de viande rouge.

L’étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition) est basée sur plus d’un demi-million d’individus dans une dizaine de pays. Les résultats ont permis de démontrer que le risque de souffrir d’un cancer colorectal est 33 % plus élevé chez les gros consommateurs de viande rouge et de charcuterie (deux fois par jour) par rapport à ceux qui en mangent très peu (une fois par semaine). Pour l’instant, on s’explique mal par quel mécanisme la viande peut contribuer au processus carcinogène. Une des hypothèses émises par les chercheurs implique les composés nitrosés qui seraient formés dans le tractus gastro-intestinal après l’ingestion de fer, dont la viande rouge regorge, lesquels composés auraient des propriétés cancérigènes. La cuisson au barbecue est également pointée du doigt, car on pense que différents composés cancérigènes pourraient intervenir durant un tel type de cuisson.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude permet d’établir un lien entre une alimentation riche en viande rouge et le cancer du côlon. Les résultats de l’étude EPIC sont en effet corroborés par ceux d’une autre étude d’envergure, dont les résultats ont été publiés au début de 2005. Menée auprès de 150 000 individus, cette étude représente l’une des plus importantes recherches effectuées à ce sujet. La compilation des résultats permet de conclure à un risque augmenté de 30 à 40 % de souffrir d’un cancer colorectal chez les amateurs de viande rouge.

Pour leur part, le poisson et le poulet ne sont pas associés à une augmentation du risque de cancer du côlon. Au contraire, plusieurs études nous suggèrent qu’une alimentation riche en poisson (tous les deux jours) réduirait même le risque d’être atteint de ce type de cancer.

The drugs and pharmaceutical services featured on the familiprix.com website are offered by pharmacists who own the affiliated pharmacies at Familiprix. The information contained on the familiprix.com site is for informational purposes only and does not in any way replace the advice and advice of your pharmacist or any other health professional. Always consult a health professional before taking or discontinuing medication or making any other decision. Familiprix inc. and the proprietary pharmacists affiliated with Familiprix do not engage in any way by making this information available on this website.