En pleine saison de l’herbe à poux

Bien des Québécois sont présentement aux prises avec un ennemi de taille, l’Ambrosia. Cette plante annuelle, mieux connue sous le nom d’herbe à poux, provoque des réactions allergiques qui causent un inconfort considérable. Éternuements, congestion nasale, écoulement clair et abondant du nez, larmoiement, démangeaisons et rougeur aux yeux forment le quotidien de près d’un Québécois sur 10 de la fin juillet à la fin septembre. D’année en année, le nombre de personnes atteintes ne cesse d’augmenter.

Bien des Québécois sont présentement aux prises avec un ennemi de taille, l’Ambrosia. Cette plante annuelle, mieux connue sous le nom d’herbe à poux, provoque des réactions allergiques qui causent un inconfort considérable. Éternuements, congestion nasale, écoulement clair et abondant du nez, larmoiement, démangeaisons et rougeur aux yeux forment le quotidien de près d’un Québécois sur 10 de la fin juillet à la fin septembre. D’année en année, le nombre de personnes atteintes ne cesse d’augmenter.

L’herbe à poux est une plante qui pousse bien dans les endroits où il y a peu de végétation et où il y a un piétinement intense. On en retrouve rarement sur les terrains résidentiels bien entretenus. Plusieurs municipalités redoublent d’efforts pour tondre les bordures des pistes cyclables, des routes, des parcs et des aires de jeux. Les médias se chargent également d’informer les gens sur la nécessité d’arracher les plants sur les terrains résidentiels, commerciaux, industriels et agricoles. Nul besoin d’herbicides pour se débarrasser de cette plante. De simples mesures préventives sont tout aussi efficaces pour empêcher sa pousse ou sa floraison.

C’est le pollen de la plante qui est responsable des réactions allergiques. Les grains de pollen sont très petits et possèdent des caractéristiques chimiques qui font qu’il suffit de très peu de grains pour déclencher des symptômes. Le pollen se propage dans l’air sous forme d’une fine poussière microscopique. L’allergie à l’herbe à poux ne met pas la vie en danger en soit. Cependant, il est reconnu que l’exposition aux allergènes présents dans l’air peut provoquer des crises d’asthme chez les personnes qui y sont susceptibles. D’ailleurs, de nombreux asthmatiques souffrent également de rhinite allergique, une manifestation d’allergie. À l’inverse, toutes les personnes allergiques ne sont pas nécessairement asthmatiques.

Le pollen de l’herbe à poux n’est pas le seul responsable des rhinites allergiques. On connaît trois périodes d’allergie aux différents pollens au Québec. Au printemps, les arbres et les arbustes libèrent leurs pollens tandis que l’été, c’est le tour des herbacées (graminés). L’herbe à poux libère le sien environ de la fin de l’été jusqu’à la mi-automne. Certaines personnes ne connaissent pas de répit et sont allergiques à ces trois sortes de pollens.

Peu de gens savent que certains aliments (p. ex. les melons, la banane, les concombres) et plantes (p. ex. la camomille) contiennent des protéines semblables ou identiques à celles du pollen de l’herbe à poux. Les personnes allergiques à l’herbe à poux qui mangent de ces aliments crus peuvent avoir des réactions de picotement dans la bouche, sur les lèvres ou dans la gorge. Ce phénomène, appelé une allergie croisée, se produit quand une personne qui réagit habituellement à un allergène entre en contact avec une substance s'apparentant à l'allergène. La ressemblance entre ces protéines semble stimuler l’allergie.

Pour les gens atteints, le meilleur moyen – mais pas nécessairement le plus facile - de prévenir les réactions allergiques est d’éviter d’entrer en contact avec les pollens. On recommande d’éviter les lieux infestés, de restreindre ses activités extérieures par temps chaud, sec et venteux, de ne pas tondre soi-même la pelouse, de ne pas faire sécher ses vêtements à l’extérieur pendant la période de libération du pollen, de laisser les fenêtres fermées ou d’utiliser un système de climatisation et d’éviter d’être exposé à la fumée de tabac car elle peut amplifier les symptômes. Les efforts des municipalités et des citoyens pour éradiquer les plants sont naturellement les bienvenus.

Différents médicaments sont disponibles en pharmacie pour soulager les symptômes d’allergie. Devant la panoplie de produits offerts, les conseils de votre pharmacien sont souvent précieux pour faire le bon choix!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.