Publié le 12 février 2024 à 8:00 / Mis à jour le 24 février 2024 à 8:01

Le lait maternel est l'aliment tout indiqué pour les bébés. Il contient les anticorps et nutriments dont ils ont besoin pour leur croissance. L'allaitement exclusif (sans autre aliment, boisson ou eau) est ainsi recommandé jusqu'à l'âge d'environ 6 mois. La prise d'un supplément de vitamine D est conseillée chez tous les bébés allaités exclusivement ou partiellement.

Même si l'allaitement demeure la principale source alimentaire du bébé, vers l'âge de 6 mois, les nourrissons sont prêts à l'intégration graduelle d'aliments solides. L'allaitement peut se poursuivre jusqu'à 2 ans ou plus, aussi longtemps que la mère et l'enfant le veulent.

Bienfaits de l'allaitement

L'importance de l'allaitement pour la santé à court et à long terme du nourrisson est largement reconnue. L'allaitement est associé à un meilleur développement cognitif. Il assure une protection contre les infections gastro-intestinales, les infections aiguës de l'oreille, les infections des voies respiratoires et le syndrome de mort subite du nourrisson. Le lait naturellement produit par la mère est aussi moins susceptible de contenir des allergènes étrangers.

Les bienfaits à la mère sont moins bien connus. Des études démontrent qu'allaiter protégerait contre des maladies comme le cancer du sein et des ovaires, le diabète et les maladies cardiaques. Allaiter peut aider à la perte du poids gagné pendant la grossesse. De plus, l'allaitement exclusif peut retarder le retour des règles pendant un certain temps.

L'allaitement est également économique et écologique. Le lait est gratuit, déjà livré, et sans agent de conservation ni emballage. De plus, il favorise la création d'un lien d'attachement entre la mère et l'enfant.

Comment favoriser l'allaitement

Les 4 à 6 premières semaines sont une période d'adaptation et d'apprentissage pour la mère et le bébé. S'informer sur l'allaitement et les services offerts dans la région avant la naissance facilitera cette adaptation. Voici quelques conseils pour un allaitement agréable pour la mère et l'enfant :

  • Mettre le bébé en contact peau à peau (mère ou conjoint) immédiatement après la naissance.
  • Cohabiter 24 heures sur 24 avec l'enfant. Les bébés boivent environ 8 fois et plus en 24 heures dans les premières semaines.
  • Savoir reconnaître les signes de faim pour pouvoir allaiter à la demande du nourrisson :
    • se lèche les lèvres;
    • porte les mains à la bouche;
    • cherche à téter lorsqu'on lui touche la bouche ou la joue.
  • Ne pas attendre que l'enfant pleure, car il devra être calmé avant d'être allaité.
  • Ne rien donner d'autre que le lait maternel au nouveau-né (ni aliment, ni boisson ou eau), sauf avis médical contraire.
  • Ne pas donner de tétine ou sucette artificielle. Elle pourrait empêcher de bien voir les signes de faim du nourrisson.
  • Éviter l'utilisation du biberon. D'autres façons de donner le lait posant moins de risques de nuire à l'allaitement.
  • Entretenir la lactation en cas d'absence temporaire du bébé.
  • Se reposer le plus possible. La mère peut profiter des siestes de l'enfant autant que possible et ne devrait pas hésiter à demander de l'aide.

Difficultés et solutions

Consulter rapidement, sans attendre, si un problème surgit. Pour trouver une ressource, consultez la section Où se renseigner plus bas. Voici quelques difficultés et leurs solutions que l'on peut rencontrer durant l'allaitement :

  • douleurs aux mamelons :
    • assurer une bonne prise du sein;
    • laisser sécher quelques gouttes sur le mamelon après la tétée, car le lait a des propriétés protectrices naturelles.
  • douleurs aux seins (engorgement) :
    • allaiter fréquemment et tirer son lait au besoin;
    • appliquer sur les seins des compresses chaudes avant la tétée, et des compresses froides entre les tétées.
  • perception de manque de lait et/ou comment savoir si le bébé boit suffisamment :
    • assurer une bonne prise du sein (le problème vient souvent de la tétée du bébé);
    • ne pas négliger les tétées de nuit;
    • surveiller la croissance du nourrisson (courbes de croissance pour le Canada de l'OMS);
    • compter six couches mouillées ou plus en 24 heures.
  • problèmes de santé observés chez le nourrisson (coliques, reflux, constipation) :
    • les coliques disparaissent habituellement d'elles-mêmes avant l'âge de 4 mois. Modifier l'alimentation est peu ou pas efficace contre elles.
    • les régurgitations sont normales et fréquentes chez le nourrisson. Elles ne nécessitent un traitement qu'en cas de complication.
    • la fréquence variée des selles peut laisser croire à une constipation, mais elle est extrêmement rare chez le nourrisson allaité.
  • prise de médicaments, drogues ou alcool par la mère :
    • la plupart des médicaments ne sont pas un problème durant l'allaitement. Une approche personnalisée peut être envisagée pour les mères qui consomment certains médicaments.
    • une consommation modérée et occasionnelle d'alcool est possible lors de l'allaitement. Cependant, aucune quantité n'est reconnue comme sécuritaire.
    • le tabagisme peut nuire à la production de lait, au développement du bébé ainsi qu'au cycle du sommeil. Il est bien sûr conseillé d'arrêter de fumer. Dans le cas contraire, l'allaitement demeure important. Il peut atténuer certains effets négatifs de la fumée chez l'enfant.

Où se renseigner

Plusieurs ressources en allaitement sont offertes pour vous soutenir et vous informer. Elles pourront vous aider à toutes les étapes, que ce soit avant, pendant l'allaitement, ou même lors du sevrage. Voici quelques ressources :

Vous et votre bébé avez le droit d'allaiter n'importe où et n'importe quand. Personne ne devrait vous empêcher d'allaiter en public ou vous demander de vous déplacer ou de vous couvrir.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.