L';étude HPS: des résultats prometteurs pour la protection contre les maladies cardio-vasculaires (MCV)

L';étude HPS a permis de faire des progrès intéressants en matière de prévention des MCV. En effet, elle a démontré qu';une statine serait un traitement médicamenteux de choix en terme d';efficacité et d';innocuité chez les patients à risque élevé de MCV.

Les maladies cardio-vasculaires (MCV) représentent la première cause de mortalité dans les pays industrialisés. Ce n'est donc pas surprenant que la communauté médicale consacre beaucoup d'énergie pour trouver des moyens pour prévenir ces maladies. L'étude HPS (Heart Protection Study) revêt une grande importance dans ce domaine car les conclusions surprenantes auxquelles elle arrive ont été déterminantes pour la pratique médicale en ce qui a trait à la prévention des MCV.

L'étude avait pour but de mesurer l'efficacité et l'innocuité d'une statine (un médicament qui abaisse le cholestérol sanguin) et des vitamines antioxydantes. Elle a permis de prouver hors de tout doute que la statine contribue à prévenir les MCV, alors que les antioxydants n'ont aucun effet de protection en matière de maladies du coeur. La statine (simvastatine à 40 mg par jour) a permis d'abaisser le taux de LDL-Cholestérol (le mauvais cholestérol) de 1,0 mmol/L en moyenne. Cette baisse n'est pas négligeable car sur le plan clinique, elle s'est traduite par une réduction de 25% du risque d'événements vasculaires majeurs (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral (AVC), etc.). En outre, l'étude a démontré que tous les individus à risque ont bénéficié du traitement et ce, peu importe leur âge, leur sexe ou leur taux de LDL-Cholestérol initial. Ces résultats sont très intéressants pour la pratique quotidienne puisqu’ils prouvent qu'il n'est jamais trop tard pour amorcer un traitement pour diminuer le cholestérol dans le sang. Ils démontrent également que ce traitement devrait être envisagé même lorsque le taux de LDL-Cholestérol n'est pas élevé, ce qui remet en doute les notions cliniques de valeurs cibles de cholestérol.

L'étude a aussi fait une percée importante en matière de prévention des maladies du coeur chez les diabétiques. En effet, les résultats indiquent que le traitement a contribué à prévenir l'apparition de MCV chez ces patients et ce, même s'ils ne présentent aucun signe de maladie vasculaire au départ. Ces données suscitent beaucoup d'intérêt puisque l'on sait que le diabète est un facteur de risque majeur pour les MCV et que le nombre de diabétiques augmente de façon très importante au Canada. Finalement, les résultats de l'étude quant à la sécurité du médicament sont aussi très prometteurs puisqu'ils démontrent que la simvastatine à 40 mg par jour n'est pas associée à beaucoup plus d’effets indésirables majeurs comparativement au placebo.

En somme, l'étude HPS a forcé le monde médical à remettre en cause plusieurs principes des lignes directrices en matière de protection des MCV. En effet, les scientifiques trouvent maintenant de plus en plus d’avantages à donner un traitement pour diminuer le cholestérol dans le sang. Toutes ces découvertes seront sans doute bénéfiques pour les patients, qui pourront compter sur un traitement plus optimal pour prévenir les MCV.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.