L'ostéoporose

« Osteo » veut dire os et « porose » veut dire amincissement, ainsi le terme ostéoporose veut littéralement dire amincissement des os. Au cours de cette maladie, la partie interne des os devient poreuse ce qui rend les os fragiles et susceptibles aux fractures. L'ostéoporose touche plus de 800 000 Canadiens, c'est-à-dire 1 Canadien sur 37.

Symptômes

Plusieurs personnes sont atteintes d'ostéoporose, mais ne le savent pas, car la maladie ne cause pas de symptôme, jusqu'à ce qu'une fracture survienne. En général, les fractures surviennent à la suite d'une chute mineure et touchent le fémur (os de la cuisse), la hanche ou le radius distal (l'os de l'avant-bras). Chez certaines personnes atteintes d'ostéoporose, une fissure d'une vertèbre peut survenir et s'accompagner de peu ou d'aucune douleur. Il arrive que la colonne vertébrale s'affaisse, et cause une importante douleur. L'affaissement des vertèbres entraîne une réduction de la taille de la personne ou une posture voûtée. La maladie peut aussi se manifester par une douleur lorsque la personne rit, tousse ou éternue ou simplement lorsqu'elle se tient debout sans bouger.

Cause

L'ostéoporose est causée par une perte importante de masse osseuse. Pour mieux comprendre comment on perd de la masse osseuse, il faut savoir que l'os est un tissu vivant : du nouvel os vient constamment remplacer le vieil os. Deux types de cellules s'occupent de ce travail : les premières déclenchent la dégradation et la résorption de l'os (les ostéoclastes) et les autres sont plutôt responsables de la formation du nouvel os (les ostéoblastes). Jusqu'à la trentaine, les ostéoblastes sont plus actifs que les ostéoclastes : ils construisent une structure de protéines et la remplissent de calcium et d'autres minéraux (comme le phosphore). Ce renouvellement des os permet à notre squelette de répondre aux forces extérieures là où elles se concentrent : la colonne vertébrale, les hanches, les mains, etc. Des hormones, tels l'oestrogène et la testostérone, régularisent ce processus.

Notre masse osseuse atteint sa valeur maximale vers 30 ans. Pendant quelques années, ostéoclastes et ostéoblastes travaillent au même rythme. Mais, vers l'âge de 50 ans, lorsque le corps se met à produire moins d'hormones, l'activité des ostéoclastes surpasse l'activité des ostéoblastes. Par conséquent, la résorption de l'os est plus importante que sa création et la densité osseuse diminue.

Pour bien des gens, cette diminution graduelle de la densité osseuse n'entraîne pas de problème. Pour d'autres cependant, la perte est si importante que les os deviennent très poreux et fragiles et peuvent facilement se fracturer. C'est ce qu'on appelle l'ostéoporose primitive. Ce type d'ostéoporose se rencontre principalement chez les femmes ménopausées âgées de 50 à 65 ans (la ménopause entraîne une baisse de production d'hormones). Les femmes sont quatre fois plus à risque de souffrir d'ostéoporose que les hommes.

L'ostéoporose secondaire, un autre type d'ostéoporose, se manifeste généralement chez les personnes plus jeunes. La perte de calcium liée à cette condition est généralement attribuable à :

  • la prise de certains médicaments, comme les corticostéroïdes (p. ex. la prednisone);
  • un entraînement physique excessif (chez la femme, ceci peut entraîner l'arrêt des menstruations et l'arrêt de production d'oestrogène par les ovaires);
  • la malnutrition, comme celle observée chez les personnes atteintes d'anorexie nerveuse (une condition dans laquelle la personne refuse de manger).

Facteurs de risque

Certaines personnes sont plus susceptibles de souffrir d'ostéoporose. Sexe féminin, vieillissement et sédentarité sont les plus importants facteurs de risque d'ostéoporose. En voici d'autres :

  • des antécédents familiaux : un membre de la famille a souffert d'ostéoporose;
  • certaines caractéristiques physiques : être mince ou être de petite taille;
  • l'alimentation : une alimentation trop pauvre en calcium, en vitamine D et en phosphore ou une consommation excessive d'alcool, de caféine ou de certaines boissons gazeuses;
  • le tabagisme;
  • la race : les Caucasiens et les Asiatiques sont plus à risque.

Diagnostic

Le test qui permet de mesurer la densité osseuse (appelé ostéodensitométrie) est une méthode sûre pour déterminer si vous souffrez d'ostéoporose. Ce type de test permet de détecter la perte de masse osseuse avant qu'une fracture ne survienne, de prédire votre risque de fracture et, s'il est répété annuellement, de déterminer la vitesse de perte osseuse en plus de permettre de suivre les effets d'un éventuel traitement.

Pour les femmes à risque, bien des médecins recommandent de débuter le dépistage avant la ménopause (pour obtenir des données de références pour comparaison) et de le répéter chaque année jusqu'à quelques années après la fin de la ménopause, moment où la perte osseuse est la plus importante (plusieurs femmes perdent de 3 à 5 % de leur masse osseuse chaque année pendant les 5 ou 6 ans qui suivent la ménopause).

Les facteurs de risque mentionnés précédemment ne permettent pas d'identifier précisément qui souffrira d'ostéoporose. Par contre, l'absence de ces facteurs de risque permet d'identifier les personnes qui sont très peu à risque de souffrir d'ostéoporose et donc qui n'ont probablement pas besoin de subir un test de densité osseuse.

Traitement

On ne peut pas guérir l'ostéoporose. Il existe cependant des traitements efficaces qui permettent de ralentir ou même de renverser la perte osseuse. Si vous êtes atteint d'ostéoporose, votre médecin pourra choisir parmi plusieurs médicaments selon vos antécédents personnels, comme les bisphosphonates (p. ex. Fosamax®, Actonel®) ou la calcitonine (p.ex. Miacalcin®). Pour les femmes, on peut aussi utiliser les oestrogènes (p. ex. Premarin®, Ogen®) ou le raloxifène (Evista®). Votre médecin vous recommandera probablement de prendre aussi des suppléments de calcium et de vitamine D (de 1000 à 1500 mg de calcium élémentaire et de 800 à 1000 UI de vitamine D, selon votre âge) et de faire de l'activité physique. Vous devrez prendre ces médicaments à long terme. De plus, afin d'établir si votre traitement est efficace et de le modifier au besoin, votre médecin vous demandera de subir des tests de densité osseuse régulièrement.

Prévention

Le développement d'os solides pendant l'enfance et l'adolescence demeure le meilleur moyen de prévenir les os fragiles lorsqu'on vieillit. La plus grande partie de la masse osseuse est déjà produite au début de la vingtaine. Les adultes peuvent maintenir leurs os en santé :

  • en consommant suffisamment de calcium et de vitamine D chaque jour, soit dans l'alimentation ou en suppléments;
  • en s'adonnant régulièrement à des activités physiques de mise en charge;
  • en évitant de fumer et de consommer des quantités excessives d'alcool.

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Société de l'ostéoporose du Canada

www.osteoporosecanada.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.