Le cancer de la peau

Pesant près de 3 kilos, la peau est le plus grand organe du corps humain. Elle protège des dommages que peuvent causer la déshydratation, les bactéries, la pollution et les rayons ultraviolets (UV) du soleil. Les rayons UV apparaissent comme un « agresseur » important capable de provoquer, avec une exposition prolongée, un cancer de la peau.

Taux de cancer de la peau

Cette année, environ 76 000 nouveaux cas de cancer de la peau seront diagnostiqués, en une augmentation de près de 30 % par rapport aux données d'il y a 10 ans. Selon certaines estimations, 40 à 50 % des Américains qui atteindront l'âge de 65 ans présenteront au moins un épisode de cancer de la peau au cours de leur vie. Bien que ces données soient certainement troublantes, il faut savoir qu'il est heureusement possible de prévenir et souvent de guérir le cancer de la peau. Une détection précoce de cette condition demeure la clé du succès.

Personnes à risque

Certaines personnes seraient plus à risque de développer un cancer de la peau. Voici les principaux facteurs de risque :

  • teint clair, cheveux pâles et yeux bleus, gris ou verts;
  • exposition prolongée au soleil;
  • tout antécédent de coup de soleil, particulièrement avant l'âge de 18 ans;
  • présence d'un grand nombre de grains de beauté ou de grains de beauté de forme irrégulière;
  • antécédent de cancer de la peau chez un parent proche.

Il est bien évident que vous ne pouvez pas modifier certains facteurs de risque reliés à l'hérédité, tel que le type de peau. Vous pouvez toutefois contrôler votre exposition aux rayons solaires.

Causes

Les recherches ont démontré que les rayons UV peuvent causer des lésions de l'ADN des cellules normales, même à la suite d'une courte exposition. Une fois l'ADN endommagé, la cellule tente de la réparer. Si elle n'y réussit pas, son fonctionnement peut être perturbé. Généralement, dix à trente années s'écouleront entre le moment où les rayons UV causent des lésions et l'apparition des signes cliniques de cancer.

Symptômes

Les taches, lésions ou tumeurs cutanées qui se manifestent lors d'un cancer de la peau peuvent apparaître sous différentes formes. En voici quelques-unes :

  • nodule nacré ou bosse ronde et rosée de croissance lente, pouvant être entouré de vaisseaux sanguins, présentant une ulcération en son centre et de la pigmentation;
  • lésion plane ou légèrement enfoncée, dure au toucher, qui peut être jaunâtre et présenter des marges mal définies;
  • plaque écailleuse et rougeâtre pouvant avoir l'apparence d'une dermatite ou du psoriasis. Elle s'accompagne parfois de démangeaison et peut présenter une guérison lente.

Toutes lésions qui vous apparaissent suspectes devraient être rapportées au médecin, particulièrement si vous présentez des facteurs de risque. Considérez comme suspecte toutes les lésions de la peau - généralement (mais pas toujours) sur le visage, la tête et le cou - qui changent de taille, de forme ou de couleur sur une période pouvant varier d'un mois à deux ans.

Détection

Chaque mois, examinez l'ensemble de votre corps à l'aide d'un miroir. Vérifiez chaque tache ou marque d'un oeil critique en vous basant sur la règle de l'ABC du cancer de la peau :

  • « A » pour Asymétrie - les deux moitiés d'un grain de beauté sont différentes;
  • « B » pour Bordure - la bordure d'un grain de beauté est irrégulière, dentelée ou n'est pas nettement découpée;
  • « C » pour Couleur - la couleur d'une tache varie d'un point à un autre, présentant différentes teintes de brun ou de noir, parfois avec des zones de blanc, de rouge ou de bleu;
  • « D » pour Diamètre - la tache mesure plus de 6 mm en largeur (correspond au diamètre de la gomme à effacer d'un crayon) ou encore s'agrandit.

Les personnes à risque âgées de 20 à 40 ans devraient faire examiner leur peau tous les trois ans et annuellement après l'âge de 40 ans.

Prévention

N'allez pas en salon de bronzage; un bronzage sans danger, ça n'existe pas. Minimisez votre exposition au soleil pendant les heures où les rayons sont les plus intenses, c'est-à-dire entre 10 et 16 heures. Les rayons ultraviolets peuvent traverser les nuages et provoquer des coups de soleil, demeurez prudent lors des journées nuageuses. À l'extérieur, préférez l'ombre et méfiez-vous des surfaces réfléchissantes comme le sable, l'eau et la neige.

  • Couvrez votre peau pour la protéger du soleil; portez des vêtements amples, tissés serrés et légers;
  • Appliquez un écran solaire ayant un FPS (facteur de protection solaire) de 15 ou plus, et qui protège aussi contre les UVA. Appliquez-le 15 à 20 minutes avant d'aller à l'extérieur et réappliquez-en souvent, surtout après la baignade ou l'exercice.
  • Portez un chapeau à large bord qui couvre bien la tête, le visage, les oreilles et le cou.

Depuis février 2004, le programme canadien sur l'indice UV a adopté l'indice UV révisé de l'Organisation Mondiale de la Santé. Consultez cet indice pour apprendre à mieux vous protéger contre ces rayons. Rappelez-vous que plus l'indice UV est élevé, plus les rayons du soleil sont intenses et donc plus il est nécessaire de se protéger. Souvenez-vous : les petites excursions à l'extérieur pour se rendre au travail ou faire des courses représentent 80 % de l'exposition au soleil au cours d'une vie.

Types de cancer de la peau

Carcinome basocellulaire (CBC) : Parmi l'ensemble des cancers et les différents types de cancer de la peau, le CBC est le plus fréquent. Il représente plus de 75 % de tous les cas de cancer de la peau. Sa croissance se fait à partir de la couche profonde (basale) de l'épiderme (couche superficielle de la peau). Il apparaît presque toujours sur la peau exposée au soleil, comme le front, les mains, les lèvres ou le dessus des lobes d'oreille. Auparavant associé aux personnes plus âgées, on observe aujourd'hui de plus en plus de cas de carcinome basocellulaire chez les jeunes adultes.

Carcinome spinocellulaire (CSC) : Le développement de ce cancer débute dans la couche superficielle de la peau. Le CSC est causé par une exposition excessive au soleil, mais est aussi lié à l'usage du cigare, de la pipe et de certains produits du pétrole. Il peut se manifester partout sur le corps sous forme de petites irrégularités ou ulcères de la peau généralement indolores (mais pouvant saigner). On le retrouve souvent autour de la bouche ou sur les lèvres. Des lésions précancéreuses appelées « kératose actinique » peuvent précéder le CSC. Elles ont l'apparence de taches écailleuses rouges ou brunes de texture rugueuse.

Mélanome malin : il s'agit du cancer de la peau le plus dangereux, mais aussi le moins fréquent. Tout comme les carcinomes basocellulaires et spinocellulaires, il est généralement causé par une exposition excessive au soleil. L'hérédité peut également jouer un rôle. Le cancer de la peau se développe souvent dans un grain de beauté déjà existant. Le risque de mélanome est plus élevé chez les personnes au teint clair ou présentant des taches de rousseur.

Diagnostic

Votre médecin peut généralement déterminer si une tache ou une bosse suspecte semble cancéreuse. S'il soupçonne la présence d'une lésion cancéreuse, il procédera à une biopsie.

Profitez du soleil de façon responsable, protégez-vous!

Pour plus d'informations ou pour obtenir du soutien :

Société canadienne du cancer

www.cancer.ca

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.