Le monde s’arrondit

Il semble bien que ce ne soient pas uniquement nos concitoyens nord-américains qui accumulent les kilos en trop. Une cueillette de donnée au cours d’une seule journée à travers le monde a révélé que les habitants de tous les continents prennent du poids, la seule partie du monde faisant exception étant le sud et l’est de l’Asie. Ainsi, le reste de la planète rattrape les taux d’obésité des États-Unis où les deux tiers des citoyens ont un surpoids et le tiers d’entre eux sont obèses.

Il semble bien que ce ne soient pas uniquement nos concitoyens nord-américains qui accumulent les kilos en trop. Une cueillette de donnée au cours d’une seule journée à travers le monde a révélé que les habitants de tous les continents prennent du poids, la seule partie du monde faisant exception étant le sud et l’est de l’Asie. Ainsi, le reste de la planète rattrape les taux d’obésité des États-Unis où les deux tiers des citoyens ont un surpoids et le tiers d’entre eux sont obèses.

La pandémie d’obésité n’est pas sans conséquence de santé publique. On sait depuis longtemps que les personnes traînant un surplus de poids sont plus à risque de mourir prématurément, de souffrir de maladies cardiaques, de diabète, de cancers et de diverses autres maladies.

Les résultats ont été recueillis en une seule journée auprès de 168 000 patients rencontrant un médecin de famille qui en a profité pour mesurer le tour de taille et calculer l’indice de masse corporelle, communément appelé IMC. On calcule l’IMC d’une personne en divisant son poids en kilogrammes par sa taille en mètres au carré. Un IMC entre 18,5 et 24,9 est considéré comme sain. Une personne ayant un IMC de 25 à 29,9 est considérée comme présentant un surpoids et celle ayant un IMC de plus de 30, obèse.

Si on se fie à cette photo instantanée, seulement 7 % des est-asiatiques ont un embonpoint, en comparaison avec 36 % des Canadiens, 38 % des femmes au Moyen-Orient et 40 % en Afrique du Sud. Le tour de taille des citoyens du monde était aussi trop large, 56 % des hommes et 71 % des femmes transportant un surplus de gras au niveau du ventre. Dans ce portrait, qui n’incluait pas les États-Unis, le Canada tient la très peu enviable première position du palmarès de l’obésité avec un IMC moyen chez les hommes et les femmes de 29.

Un surplus de poids augmente dramatiquement les risques de maladies cardiaques et de diabète. De l’exercice physique quotidien et une alimentation plus saine permettent pourtant d’atteindre et de maintenir un poids santé.

Avez-vous calculé votre IMC récemment? Il est trop élevé? Voici une belle occasion d’évaluer vos habitudes alimentaires et votre niveau d’activité physique. De petits changements peuvent faire une grande différence!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.