Les ados, l’allergie alimentaire et la roulette russe

Plusieurs adolescents souffrant d’allergies graves adopteraient des comportements insouciants qui mettent leur santé et leur vie en péril. Or, ce sont les adolescents et les jeunes adultes qui seraient le plus à risque de mourir d’une réaction allergique grave.

Plusieurs adolescents souffrant d’allergies graves adopteraient des comportements insouciants qui mettent leur santé et leur vie en péril. Or, ce sont les adolescents et les jeunes adultes qui seraient le plus à risque de mourir d’une réaction allergique grave.

Le système immunitaire protège généralement l’organisme des substances étrangères ou dangereuses en déclenchant une réponse visant à les éliminer. L’allergie est essentiellement une réponse exagérée du corps face à un aliment qui est perçu à tort comme une menace. Chez une minorité de la population, manger ou même toucher certains aliments est suffisant pour provoquer une cascade de réactions allergiques, allant d’une légère rougeur au choc anaphylactique. Dans sa forme la plus grave, l’anaphylaxie, la réaction allergique peut causer la mort en quelques minutes. D’où l’importance pour la personne allergique d’éviter tout contact avec l’allergène et d’informer ses proches afin qu’ils soient en mesure de réagir rapidement si une crise survient. D’après un sondage mené auprès de 174 adolescents allergiques dont la moyenne d’âge était de 16 ans, nombreux sont ceux qui ne transportent pas toujours sur eux leur seringue d’adrénaline, un médicament dont l’injection rapide peut-être salvatrice en cas de réaction allergique grave. Les jeunes étaient néanmoins plus susceptibles d’emporter leur adrénaline lorsqu’ils voyagent (94 %) ou prennent un repas à l’extérieur (81 %) mais moins lorsqu’ils sont à l’école ou lors de rencontres avec leurs amis et amoureux (moins de 65 %). L’étude révèle également que 62 % des adolescents lisent toujours les emballages des produits alimentaires, bien que 42 % d’entre eux mangent quand même les aliments étiquetés comme « pouvant contenir »; un allergène.

Seulement 60 % des adolescents interrogés avaient eux-même informé leurs amis de leur allergie alimentaire, alors que la plupart de ceux ne l’ayant pas fait souhaitent que l’école informe leurs pairs. La collaboration des proches est pourtant essentielle afin de réduire au minimum le risque d’exposition aux allergènes, surtout lorsque la personne est à l’extérieur de chez-elle. Même pour les personnes n’étant pas allergiques, la sensibilisation demeure primordiale. Par exemple, lors de réception à la maison, il est suggéré de demander à tous les invités s’ils présentent des allergies alimentaires, afin d’ajuster le menu en conséquence. Une petite attention qui sera assurément très appréciée des personnes aux prises avec une allergie alimentaire!

Si vous souhaitez en savoir davantage, consultez des ressources comme l’Association québécoise des allergies alimentaires pour obtenir plus de renseignements.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.