Les risques associés au travail de nuit

Davantage de produits et services sont maintenant offerts de jour comme de nuit grâce à la présence d’employés 24 heures sur 24. Les horaires de travail de nuit sont donc un phénomène de plus en plus courant, ce qui ne va pas sans soulever des inquiétudes au sein de la communauté scientifique.

Davantage de produits et services sont maintenant offerts de jour comme de nuit grâce à la présence d’employés 24 heures sur 24. Les horaires de travail de nuit sont donc un phénomène de plus en plus courant, ce qui ne va pas sans soulever des inquiétudes au sein de la communauté scientifique. En effet, les preuves des méfaits d’un tel horaire de travail s’accumulent depuis quelques années. On associe maintenant le travail de nuit à une augmentation du risque de souffrir de maladies cardiovasculaires, de dépression et de diverses formes de cancer. Une étude aurait même déjà suggéré que les dommages imputés à un horaire de nuit étaient plus importants que ceux associés au fait de fumer vingt cigarettes par jour.

Les résultats d’une étude récemment publiée abondent malheureusement dans le même sens que les études précédentes sur le sujet. L’objectif de la recherche était d’évaluer l’impact d’un horaire de travail de nuit sur l’incidence du cancer du sein chez les femmes. Les données relatives à plus de 10 000 femmes ont été analysées. Les chercheurs en sont venus à la conclusion qu’une femme qui travaille la nuit présente jusqu’à 50 % plus de risques de souffrir d’un cancer du sein que celle qui travaille de jour, ce qui constitue une augmentation significative et non négligeable.

Plusieurs mécanismes ont été suggérés afin d’expliquer cette observation. On pense notamment que l’exposition à l’éclairage artificiel pourrait stimuler la production d’estrogènes, une hormone féminine impliquée dans le cancer du sein. Une seconde explication implique la mélatonine, une autre hormone, qui est normalement produite en plus grande quantité la nuit et qui aide à régulariser le cycle du sommeil. Les chercheurs pensent que les femmes qui ont un taux élevé de mélatonine le matin seraient moins à risque de souffrir d’un cancer du sein, ce qui ne serait pas le cas des travailleuses de nuit.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.