La maladie d'Alzheimer

La première chose qui nous vient à l'esprit lorsque nous commençons à avoir des trous de mémoire en vieillissant, c'est la maladie d'Alzheimer. Avec le vieillissement de la population, le nombre de cas de maladie d'Alzheimer est en augmentation, mais rassurez-vous, tous les troubles de mémoire ne sont pas reliés à cette maladie.

Perte de mémoire ou maladie d'Alzheimer?

Il est normal d'observer une certaine perte de mémoire avec le vieillissement, tout particulièrement une perte de la « mémoire récente » qui permet par exemple de se souvenir de l'émission que vous avez regardée à la télé la veille. Toutefois, le vieillissement n'affecte normalement pas la mémoire à court terme (qui permet de se souvenir du nom de la personne que vous venez tout juste de rencontrer) ou la mémoire pour les faits anciens (tels les souvenirs d'enfance). Ainsi, bien qu'on puisse ressentir de la frustration lorsqu'un mot nous échappe, ce type de trou de mémoire n'est généralement pas grave.

Consultez votre médecin de famille si vous avez l'impression que vos pertes de mémoire entraînent des difficultés dans vos activités quotidiennes, particulièrement si vous avez l'impression que les pertes sont de plus en plus fréquentes. Ne plus se souvenir où on a mis ses clés d'auto est désagréable, mais les retrouver dans le sucrier c'est inquiétant, et peut indiquer un problème plus sérieux.

Il n'y a pas que la maladie d'Alzheimer qui se traduise par des pertes de mémoire, plusieurs autres conditions en causent aussi. L'alcoolisme, la dépression, les effets indésirables de certains médicaments et les accidents vasculaires cérébraux ne sont que quelques exemples de conditions pouvant aussi entraîner des troubles de la mémoire. Votre médecin pourra vous aider à déterminer la cause de vos pertes de mémoire.

Quels sont les symptômes de la maladie d'Alzheimer?

Les symptômes de la maladie évoluent par étape, passant de pertes légères de mémoire à une détérioration des capacités intellectuelles et de la pensée (fonction cognitive) à des changements anormaux de la personnalité et du comportement.

Il n'existe pas d'épreuve diagnostique permettant d'établir qu'une personne souffre de la maladie d'Alzheimer. Ainsi, les médecins ne peuvent poser un diagnostic définitif qu'à l'examen du tissu cérébral après le décès du patient. Entre-temps, les médecins peuvent toutefois poser un diagnostic « probable » en éliminant les autres conditions qui peuvent entraîner un déclin de la fonction cérébrale. Pour ce faire, ils font passer au patient différents tests de mémoire et de la fonction cognitive, des épreuves sanguines et une scintigraphie cérébrale.

La progression de la maladie d'Alzheimer varie d'un patient à l'autre et s'étale sur 5 à 20 ans. En règle générale, une personne au stade précoce de la maladie aura de la difficulté avec les opérations mathématiques simples, comme celles nécessaires dans les échanges d'argent, ou à suivre les étapes d'une recette, même celles qu'elle connaît bien. La personne peut présenter un problème d'élocution, en choisissant les mauvais mots par exemple, ou de la difficulté à comprendre des phrases simples. À mesure que la maladie évolue, la personne peut devenir facilement désorientée ou confuse; l'anxiété peut perturber son sommeil et la rendre nerveuse. Un délire visuel, auditif ou olfactif peut se manifester à l'occasion. Bien qu'au début la personne peut n'avoir que des problèmes de mémoire récente, à mesure que la maladie évolue, on note une perte de la capacité de mémoriser quoi que ce soit. Le patient deviendra incapable de parler ou de bouger, de telle sorte que même la notion de soin personnel sera perdue. Les gens atteints de la maladie d'Alzheimer décèdent généralement d'une infection.

Quelles sont les causes de la maladie d'Alzheimer?

Plusieurs changements se produisent dans la structure du cerveau des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Certaines cellules rétrécissent, d’autres disparaissent. À l’examen du cerveau, on note la présence de taches denses et irrégulières qui peuvent, avec le temps, envahir les cellules cérébrales saines.

La cause exacte de ces changements demeure encore obscure. Les recherches ont cependant permis d’identifier quelques facteurs qui pourraient avoir une influence sur l’évolution de la maladie. Par exemple, on pense que certaines cellules du cerveau qui produisent un messager chimique que l’on nomme l’acétylcholine diminueraient au fur et à mesure que la maladie progresse. Sans l’acétylcholine normalement produite par ces cellules, la communication intercellulaire dans le cerveau se trouve grandement compromise. Puisque l’on sait que l’acétylcholine est impliquée dans le processus de la mémoire, un tel manque expliquerait notamment les pertes de mémoire associées à la maladie d’Alzheimer.

Certaines formes de la maladie ont une origine héréditaire, mais dans 90 à 95 % des cas, le rôle de l’hérédité n’est toujours pas clairement établi et continue de faire l’objet de nombreuses recherches.

Quels sont les traitements de la maladie d'Alzheimer?

Il n’existe aucun traitement curatif à ce jour pour cette maladie. Les quelques médicaments commercialisés peuvent tout au plus ralentir l’évolution de la maladie, sans pour autant stopper le processus de dégénérescence des cellules cérébrales.

Les médicaments gagnent à être introduits dès les premières manifestations de la maladie, car c’est à ce moment qu’ils semblent le plus efficace. Il ne faut pas négliger, en parallèle à ces traitements, le rôle essentiel de l’accompagnement psychologique de la personne malade et de ses proches qui en prennent soin.

Si vous ou un membre de votre famille avez reçu une ordonnance pour un médicament contre la maladie d'Alzheimer, n'hésitez pas à discuter avec votre pharmacien de ses effets, attendus et indésirables.

Quelles sont les ressources disponibles?

L’évolution de la maladie d’Alzheimer chez un être aimé peut être très difficile à vivre pour les proches. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l’individu atteint devient de plus en plus dépendant de l’entourage, jusqu’à nécessiter une prise en charge totale. Les modifications majeures de la personnalité qui accompagnent cette lente dégradation physique peuvent également ajouter une charge psychologique potentiellement difficile à gérer pour les proches. Que vous soyez un membre de la famille, un proche, un bénévole ou un professionnel de la santé, vous pourriez vous sentir un jour épuisé par la complexité d’une telle tâche.

Différentes ressources sont disponibles pour vous et la personne atteinte. La société Alzheimer du Canada constitue une ressource fiable. Vous pourrez trouver sur leur site Internet une foule de renseignements, des nouvelles et des forums d’échange, en français ou en anglais. De plus, les sections provinciales de cet organisme offrent notamment des groupes de soutien, des conseils téléphoniques, des centres de ressources et des programmes d’éducation. Il suffit de communiquer avec les bureaux régionaux pour obtenir plus d’information.

N’hésiter pas à consulter cet organisme ou votre professionnel de la santé si vous en sentez le besoin!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.