Des signes à surveiller chez des parents vieillissant

Tiraillé entre le désir de respecter l’autonomie de ses parents et le souhait de les encourager à chercher du soutien lorsque nécessaire, il est légitime de se questionner par exemple si une modification dans leurs habitudes ou apparences devrait être considérée comme normale ou alarmante. Voici six questions qui peuvent vous être utiles pour déterminer si un ajustement s’impose pour les aider à maintenir leur indépendance.

Tiraillé entre le désir de respecter l’autonomie de ses parents et le souhait de les encourager à chercher du soutien lorsque nécessaire, il est légitime de se questionner par exemple si une modification dans leurs habitudes ou apparences devrait être considérée comme normale ou alarmante. Voici six questions qui peuvent vous être utiles pour déterminer si un ajustement s’impose pour les aider à maintenir leur indépendance.

1. Vos parents prennent-ils soin d’eux-mêmes? Est-ce que leur apparence ou celle de leur maison est plus négligée qu’auparavant? Si vous observez une modification claire de la routine, il est suggéré d’aborder directement le sujet pour suggérer une consultation médicale ou une forme d’aide à la maison si nécessaire.

2. Tout le monde a des pertes de mémoire de temps à autre et elles peuvent devenir plus fréquentes en vieillissant. Il existe cependant une différence entre les changements normaux et ceux associés avec la démence, notamment la maladie d’Alzheimer. Si vos parents oublient des mots communs en parlant, se perdent dans leur quartier ou sont incapables de suivre des indications simples, il est temps de prendre un rendez-vous avec un médecin.

3. Conduire, est-ce encore raisonnable? Si la personne devient confuse ou que vous êtes inquiet par rapport à sa sécurité au volant, il peut être temps d’envisager de se déplacer autrement.

4. Une perte de poids inexpliquée peut être le signe que quelque chose cloche. Un rendez-vous médical s’impose alors.

5. Le moral, ça va? Une humeur radicalement différente pourrait être un signe de dépression ou d’autres ennuis de santé. Aussi, parlez à vos parents de leurs activités. Voient-ils leurs amis? Maintiennent-ils leurs passe-temps et implications communautaires? Si non, il peut être approprié d’en discuter avec leur médecin de famille ou de voir s’il est possible de les aider à pratiquer des activités qu’ils apprécient.

6. Les déplacements sont-ils périlleux? Si votre parent peine à marcher pour cause de douleur ou de faiblesse musculaire, il est possible d’agir pour redonner confiance à la personne pour éviter les chutes et continuer de bouger.

Partager vos inquiétudes avec vos parents tout en les rassurant que vous serez là pour les aider constitue la première étape pour les épauler, et ce, même si vous vivez loin. Les encourager à visiter régulièrement leur médecin, à accepter d’être aidés pour les tâches ménagères ou à installer des dispositifs de sécurité sont autant de bonnes idées pour les soutenir.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.