Serait-il possible de surmonter les allergies alimentaires?

Une étude pilote menée aux États-Unis sur une douzaine d’enfants suggère qu’il serait possible de devenir plus « tolérant »; aux aliments qui causent des réactions allergiques graves. ATTENTION : NE PAS ESSAYER À LA MAISON !

Une étude pilote menée aux États-Unis sur une douzaine d’enfants suggère qu’il serait possible de devenir plus « tolérant »; aux aliments qui causent des réactions allergiques graves. ATTENTION : NE PAS ESSAYER À LA MAISON !

Les allergies alimentaires seraient en hausse partout dans le monde. De faibles quantités d’arachides peuvent tuer une personne allergique en quelques minutes si elle n’a pas en sa possession son injection d’adrénaline ou ne se rend pas à temps à l’hôpital. Les réactions peuvent être tellement graves et imprévisibles que plusieurs écoles ont banni les aliments à base d’arachides de la cafétéria et interdisent aux enfants d’apporter de telles collations. Certaines grandes compagnies qui fabriquent des friandises et des biscuits certifient maintenant que leurs produits ne contiennent pas d’arachides.

Pour l’instant, la meilleure façon pour les personnes allergiques d’éviter d’avoir une réaction grave est d’éviter de consommer l’aliment qui la provoque. Cette situation pourrait changer. Après avoir obtenu des résultats plus qu’encourageants chez une douzaine d’enfants allergiques aux arachides ou aux oeufs, des chercheurs américains espèrent maintenant faire des études à plus large échelle avec leur technique de désensibilisation.

Le principe est similaire aux protocoles de désensibilisation utilisés pour atténuer les réactions allergiques aux pollens d’arbres et de plantes. Pour ces allergènes, on injecte sous la peau de faibles quantités de pollens. Si la personne ne présente pas de symptômes allergiques graves, on augmente graduellement la quantité injectée durant plusieurs mois jusqu’à l’obtention d’une dose normalement tolérée par une personne non allergique. Les injections de désensibilisation sont impossibles à réaliser pour les allergies alimentaires car elles provoquent des réactions trop violentes. Par contre, il semblerait qu’on puisse en administrer en très faibles doses par la bouche si l’on en croit les résultats de ces chercheurs américains.

Des jeunes enfants ont d’abord passé une journée à l’hôpital, où on leur a administré des doses minuscules de poudre d’oeuf ou de farine d’arachide. Ils ont débuté par une dose d’oeuf 1 000 fois plus faible ou d’arachide 3 000 fois plus faible que celles rencontrées normalement dans l’alimentation. Les chercheurs ont augmenté graduellement la dose administrée jusqu’à ce que l’enfant ait une crise d’urticaire ou d’autres symptômes d’allergie. Après avoir traité la réaction allergique, l’enfant retournait à la maison avec une dose quotidienne légèrement inférieure à celle qui avait déclenché des symptômes. La dose était ensuite augmentée toutes les deux semaines jusqu’à ce qu’on atteigne l’équivalent d’un dixième d’oeuf ou d’une arachide. Les enfants qui ont participé à l’étude prennent toujours cette dose d’entretien.

Après deux ans, quatre des sept enfants allergiques aux oeufs pouvaient manger deux oeufs brouillés sans problème, alors que deux autres pouvaient en manger autant avant qu’ils n’aient des symptômes. Dans le groupe allergique aux arachides, six peuvent maintenant tolérer 15 arachides sans problèmes. D’autres en tolèrent moins, soit environ sept. L’objectif n’est pas de permettre aux enfants d’en manger à volonté, mais bien de rendre une ingestion accidentelle plus sécuritaire.

Personne ne sait pour l’instant si la protection offerte par ce traitement de désensibilisation pourrait se maintenir si l’on cesse d’administrer les doses quotidiennes d’entretien. Ces pourquoi les chercheurs veulent poursuivre leurs recherches sur un plus grand nombre d’enfants. Ils cherchent aussi à repousser les limites de la tolérance des enfants en leur administrant des doses d’entretien plus élevées. Pour l’instant, cette piste de recherche semble également prometteuse. Des analyses sanguines montrent une diminution des anticorps dirigés contre les protéines d’oeufs ou d’arachides dans le sang des enfants à l’étude. Cette diminution prouve que leur système immunitaire s’adapte et est en voie de devenir plus tolérant.

Les travaux de ces chercheurs permettront peut-être un jour à bon nombre de personnes allergiques de traiter leur allergie. Pour le moment, un tel traitement demande un suivi étroit et demeure dangereux. Il ne faut JAMAIS tenter soi-même de désensibiliser son enfant aux aliments qui le rendent malade. La vigilance est toujours de mise.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.