Discorde à propos des recommandations concernant les sièges d’enfants

Une nouvelle recommandation de l’Association américaine de pédiatrie exhorte les parents à placer leurs enfants dans les sièges d’auto tournés vers l’arrière jusqu’à l’âge de deux ans ou bien jusqu’à ce que les bambins excèdent la limite de poids ou de grandeur prescrite par le fabricant. Or, ni la principale association de pédiatres canadiens, ni la Société de l';assurance automobile (SAAQ), ni le CAA-Québec ne comptent imiter pour le moment leurs homologues américains.

Une nouvelle recommandation de l’Association américaine de pédiatrie exhorte les parents à placer leurs enfants dans les sièges d’auto tournés vers l’arrière jusqu’à l’âge de deux ans ou bien jusqu’à ce que les bambins excèdent la limite de poids ou de grandeur prescrite par le fabricant. Or, ni la principale association de pédiatres canadiens, ni la Société de l';assurance automobile (SAAQ), ni le CAA-Québec ne comptent imiter pour le moment leurs homologues américains.

Ces recommandations s’appuient sur une étude publiée en 2007 selon laquelle les enfants âgés de moins de deux ans présentaient un risque 75 % moins élevé de mourir ou d’être gravement blessé dans un accident de la route si leur siège faisait face vers l’arrière. Une autre étude montrait que les enfants placés dans un siège tourné vers l’arrière étaient cinq fois plus en sécurité que ceux faisant face à la route. Les sièges orientés vers l’arrière protègent mieux les enfants, car ils supportent mieux la tête, le cou et la colonne des jeunes enfants et en cas d’accident, la force de la collision est mieux distribuée au corps entier.

Auparavant, les autorités américaines suggéraient aux parents de conserver la position vers l’arrière aussi longtemps que possible jusqu’à la limite permise par le fabricant. Mais dans les faits, plusieurs experts conseillaient plutôt le changement vers l’avant à l’âge d’un an ou quand le bambin avait atteint 10 kilogrammes, ce qui est de facto la position canadienne.

La Société canadienne de pédiatrie recommande d’utiliser les sièges d';auto face vers l’arrière jusqu';à ce que l';enfant pèse au moins 10 kg, ait au moins un an et sache marcher. De son côté, la SAAQ maintient que les enfants doivent être placés face vers l';arrière jusqu';à au moins un an. Pour le moment, le CAA-Québec conseille simplement de laisser les sièges le plus longtemps possible en position face vers l';arrière.

Selon les nouvelles recommandations américaines, si votre enfant atteint l’âge de deux ans avant d’avoir atteint la limite du siège orienté vers l’arrière, il est préférable qu’il reste dans cette position. Inversement, si votre enfant dépasse la limite de grandeur ou de poids avant d’atteindre l’âge de deux ans, il est préférable de se procurer un siège faisant dos à la route ayant une limite plus élevée.

Au final, la sécurité des bambins est la responsabilité des parents. La décision de prolonger la durée d’utilisation du siège vers l’arrière au-delà des recommandations canadiennes actuelles leur revient entièrement.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.