Hyperactivité et additifs alimentaires : de nouvelles preuves d’un lien

Les résultats d’une étude publiés dans le Lancet semblent indiquer un lien entre la consommation d’aliments contenants des colorants et un agent de conservation (le benzoate de sodium) et le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention. Il s’agit de la première étude à identifier clairement un lien que les experts soupçonnent depuis longtemps.

Les résultats d’une étude publiés dans le Lancet semblent indiquer un lien entre la consommation d’aliments contenants des colorants et un agent de conservation (le benzoate de sodium) et le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention. Il s’agit de la première étude à identifier clairement un lien que les experts soupçonnent depuis longtemps.

L’étude a été menée auprès de plus de 300 enfants britanniques âgés de 3 ans ou de 8 à 9 ans. Les enfants ont consommé, une semaine à la fois, trois boissons. La première contenait des colorants et du benzoate de sodium en quantité similaire à ce qu’on trouve dans l’alimentation typique d’un enfant britannique. L’autre contenait aussi des additifs, mais en quantité moindre alors que la troisième n’en contenait aucun. Les trois boissons étaient identiques en termes de couleur et de goût. De plus, ni les parents, ni les éducateurs, ni les chercheurs ne savaient quelle boisson les enfants buvaient à quel moment.

Pour évaluer l’impact de la consommation de ces boissons sur le comportement des enfants, les parents et les éducateurs devaient remplir différents questionnaires standardisés lors de chaque semaine. Les enfants de 8-9 ans passaient aussi un test informatisé portant sur l’attention. Ces différents outils servaient à évaluer notamment l’agitation, les problèmes de concentration et l’impulsivité.

Après analyse des données recueillies, les chercheurs ont conclu que la consommation des boissons contenant des colorants et du benzoate de sodium avait un impact notable sur les symptômes d’hyperactivité et de déficit de l’attention chez les enfants de 3 ans. L’effet était présent mais moins marqué chez les enfants plus vieux.

Il semble donc qu’il existe bel et bien un lien entre la présence de colorants et de benzoate de sodium et la survenue de symptômes d’hyperactivité ou de trouble de l’attention. Comme les boissons utilisées dans l’étude contenaient plusieurs additifs, il n’est toutefois pas possible de savoir le rôle exact de chacun. Par conséquent, les experts recommandent simplement d’éviter les aliments préparés qui contiennent des additifs, quels qu’ils soient.

Bien des parents d’enfants atteints d’hyperactivité ou de trouble de l’attention avaient déjà observé un lien entre les choix alimentaires et les symptômes de leurs enfants. Cette étude ne vient que confirmer leurs soupçons. Au final, cette étude vient appuyer une tendance forte des années 2000 : le retour à une alimentation plus naturelle. Pour nos enfants comme pour nous, les choix alimentaires peuvent faire une véritable différence pour la santé.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.