La télévision pourrait entraîner des troubles de l’attention chez les enfants

Une relation est maintenant établie entre l’écoute de la télévision et les troubles de l’attention chez les jeunes enfants. Ces données viennent appuyer les recommandations de l’American Academy of Pediatrics qui déconseille l’écoute de la télévision chez les enfants de moins de deux ans.

La plupart des pédiatres n’étaient déjà pas en faveur de l’écoute de la télévision chez les jeunes enfants. En effet, l’augmentation fulgurante des heures d’écoute chez les enfants depuis quelques années entraîne des effets pervers qu’il ne faut pas ignorer dont l’obésité et le diabète de type 2, que l’on diagnostique chez des patients de plus en plus jeunes, ainsi que l’agressivité. C’est pourquoi les pédiatres tentent depuis longtemps de convaincre les parents de limiter l’écoute de la télévision par leurs enfants.

Les résultats d’une étude récemment parue dans le journal médical américain Pediatrics viennent appuyer sérieusement ces recommandations en démontrant que chaque heure de télévision écoutée par jour par les enfants d’âge préscolaire augmente leur risque de développer des troubles de l’attention d’environ 10 %.

Cette étude a mis à contribution 1 345 enfants d’âge préscolaire. Un questionnaire concernant les habitudes d’écoute télévisuelle a été soumis aux parents, puis chaque enfant a été évalué pour les troubles de l’attention selon les échelles diagnostiques usuelles. Suite à l’analyse des résultats, il est ressorti que les jeunes enfants regardant la télévision durant une ou deux heures par jour voyaient augmenter leur risque de présenter un déficit de l’attention de 10 à 20 %. Ceux qui s’adonnaient à trois à quatre heures d’écoute télévisuelle par jour ont présenté jusqu’à 30 à 40 % plus de risques de souffrir de ce trouble par rapport aux enfants qui ne regardaient pas la télévision.

Ces résultats inquiétants suggèrent que la télévision a pour effet à long terme de raccourcir la durée des périodes d’attention des jeunes enfants en produisant une stimulation excessive. Au cours des trois premières années de vie, le cerveau se développe très rapidement et il est sensible à toutes sortes de facteurs provenant de l’environnement. Durant cette période critique, la stimulation excessive que procure la télévision peut créer certaines failles dans le développement du cerveau, pouvant ainsi entraîner des déficits de l’attention à long terme, voire permanents.

Cependant, l’étude ne spécifie pas le type d’émission écoutée par les enfants qui ont participé à l’étude. Plusieurs spécialistes croient que le type d’émission (à contenu éducatif ou non) ainsi que la présence des parents lors de l’écoute télévisuelle pourrait faire une différence dans le développement du cerveau de l’enfant. Par contre, il n’en demeure pas moins que la télévision en elle-même est un fort stimulant cérébral en plus de favoriser la sédentarité et les problèmes de santé que cela entraîne. Son écoute devrait toujours être limitée et même contrôlée chez les jeunes enfants.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.