Le chocolat, une douce prévention contre les accidents vasculaires cérébraux?

En cette semaine d’Halloween, les sucreries risquent fort de se multiplier dans votre environnement. À choisir une sucrerie, une étude donne une nouvelle raison de craquer pour un morceau de chocolat.

En cette semaine d’Halloween, les sucreries risquent fort de se multiplier dans votre environnement. À choisir une sucrerie, une étude donne une nouvelle raison de craquer pour un morceau de chocolat.

En effet, des chercheurs suédois ont noté que le chocolat est associé à une diminution du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez les femmes. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont recruté plus de 33 000 femmes en santé âgées de 49 à 83 ans à qui ils ont fait remplir un questionnaire sur leurs habitudes de vie et préférences alimentaires en 1997. Parmi les femmes sélectionnées, 1549 ont fait un AVC à un moment ou un autre dans les 10 ans ayant suivi leur inclusion dans l’étude.

Après avoir analysé les résultats des questionnaires, les chercheurs ont constaté que le risque de souffrir d’un AVC était 20 % plus faible chez les femmes qui consommaient le plus de chocolat, soit 66,5 grammes par semaine (ou les deux tiers d’une tablette) par rapport à celles qui en consommaient très peu ou jamais.

Ce type d’étude ne démontre pas une relation de causalité hors de tout doute. On sait néanmoins que le cacao contient des flavonoïdes, des composés dotés de propriétés antioxydantes. De plus, les résultats d’études antérieures suggèrent que le chocolat contribuerait à abaisser la tension artérielle, à réduire la résistance à l’insuline et à prévenir les caillots de sang.

Au moment où cette étude a été effectuée, la grande majorité du chocolat consommé en Suède était du chocolat au lait composé d’au moins 30 % de solides du cacao, ce qui représente une concentration en cacao plus élevé que bien des produits de grandes compagnies. Le chocolat en Europe contient en général plus de solides du cacao et moins de sucres qu’au Canada.

Il ne faut pas oublier que le chocolat est riche en calories, en matières grasses et en sucre. Néanmoins, à choisir une friandise pour se «sucrer le bec»;, un petit morceau de chocolat noir est une meilleure option que bien d’autres bonbons.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.