Marcher pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux

Une nouvelle étude suggère que la marche régulière serait un outil de prévention important contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC). En effet, les femmes qui marchent au moins deux heures par semaine présenteraient un risque moindre d’AVC que celles qui marchent moins.

Une nouvelle étude suggère que la marche régulière serait un outil de prévention important contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC). En effet, les femmes qui marchent au moins deux heures par semaine présenteraient un risque moindre d’AVC que celles qui marchent moins.

Les AVC sont l'une des principales causes de décès au Canada. Chaque année, entre 40 000 et 50 000 Canadiens sont hospitalisés pour un AVC et environ 15 000 d'entre eux en meurent. En 2003, environ 272 000 Canadiens vivaient avec les séquelles d'un accident vasculaire cérébral.

La plupart des AVC sont provoqués par un caillot qui bloque un vaisseau sanguin du cerveau, ce qui empêche le sang et l'oxygène d’atteindre les cellules de la région touchée. La rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau et le saignement qui en résulte peuvent aussi être en cause. Dans les deux cas, des cellules du cerveau peuvent mourir, ce qui empêchera les fonctions corporelles qu’elles dirigeaient de fonctionner.Le risque d'AVC augmente avec l'âge.

Durant une étude récemment publiée, 39 000 femmes âgées d’au moins 45 ans ont indiqué le temps de loisir consacré à l’activité physique au début de l’étude (entre 1992 et 1995), puis périodiquement par la suite. Durant la période de suivi de près de 12 ans, 579 femmes ont subi un AVC. L’étude a montré que chez les femmes les plus actives, le risque d’AVC était réduit de 17 %. Compararativement aux femmes qui ne marchaient pas du tout, celles qui marchaient au moins deux heures par semaine, peu importe le rythme, avaient un risque diminué de 30 % de souffrir d’AVC. Par ailleurs, celles qui marchaient à une vitesse d’au moins cinq kilomètres à l’heure avaient un risque de subir un AVC réduit de 37 % comparativement à celles qui marchaient plus lentement.

Cette étude s’ajoute donc à un ensemble de preuves des bienfaits de l’exercice physique sur la santé cardiovasculaire en général et sur la prévention des AVC en particulier. Les hommes n’étaient pas inclus dans cette étude, mais les bienfaits de l’exercice physique régulier pour la santé cardiovasculaire ont aussi été prouvés chez ceux-ci. Donc, hommes et femmes, le temps est venu de marcher régulièrement!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.