Le danger des produits vendus sans ordonnance

La mort d’une jeune américaine de 17 ans nous rappelle que les médicaments vendus sans ordonnance ne sont pas sans danger.

La mort d’une jeune américaine de 17 ans nous rappelle que les médicaments vendus sans ordonnance ne sont pas sans danger.

Une jeune athlète qui utilisait une crème de salicylate de méthyle vendue sous le nom de Bengay pour soulager ses muscles endoloris est récemment décédée. Elle aurait aussi utilisé des timbres adhésifs contenant la même substance ainsi qu’un troisième produit non identifié. Elle est décédée d’une surdose accidentelle après avoir utilisé des doses largement supérieures à ce qui était recommandé sur l’étiquette.

Cette mort tragique vient rappeler l’importance de consommer avec prudence tous médicaments, y compris ceux vendus sans ordonnance.

Le salicylate de méthyle est une substance similaire à l’aspirine, un médicament aux propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et anticoagulantes. Une surdose de ce type de produit peut entraîner de nombreuses complications, dont des hémorragies internes, de l’arythmie cardiaque et une atteinte hépatique.

Bien des gens considèrent les produits vendus sans ordonnance, surtout ceux qui existent depuis très longtemps, comme inoffensifs. Ces personnes ne lisent pas les recommandations sur les étiquettes et utilisent ces produits comme bon leur semble, sans se soucier des conséquences possibles.

Il faut savoir que ces produits sont généralement tout à fait sûrs s’ils sont utilisés correctement. Comme dans tout, la modération est préférable ici aussi. Il faut aussi savoir que le même ingrédient peut parfois se retrouver dans plusieurs produits différents et sous des formes posologiques différentes, ce qui augmente les risques de surdosage accidentel.

Prenons un exemple : un joggeur revient de sa course matinale. Ses muscles sont endoloris et il constate des symptômes de rhume. Dans son armoire à pharmacie, il trouve de l’ibuprofène (Advil ou Motrin) et un produit contre le rhume qui promet de combattre tous les symptômes à la fois. Notre joggeur n’a pas lu la liste des ingrédients du produit contre le rhume et ne sait pas qu’il contient lui aussi de l’ibuprofène. S’il prend les deux produits simultanément, il se placera à risque d’un surdosage, surtout s’il multiplie les doses dans la journée.

Les personnes qui souffrent de maladies chroniques, qui prennent des médicaments (sur ordonnance ou non) ou qui ont des allergies médicamenteuses devraient toujours consulter leur pharmacien avant de prendre un nouveau produit, qu’il s’agisse d’un médicament ou d’un produit naturel. Il en est de même pour les femmes enceintes et les enfants.

N’oubliez pas : « sans ordonnance »; ne rime pas avec « sans danger »;. Alors ne prenez pas de chances et parlez à votre pharmacien.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.