Moins de viande, moins de cancers?

On sait que l’alimentation influence le risque de souffrir de certains cancers. Une nouvelle étude apporte des arguments supplémentaires pour un régime faible en viande.

On sait que l’alimentation influence le risque de souffrir de certains cancers. Une nouvelle étude apporte des arguments supplémentaires pour un régime faible en viande : selon les résultats d’une analyse ayant porté sur près de 60 000 personnes, les végétariens étaient moins atteints de certaines formes de cancers dont celui de la vessie, de l’estomac, le lymphome non hodgkinien et le myélome multiple. Les végétariens n’étaient toutefois pas protégés du cancer du côlon, un faucheur de vie considérable.

Les résultats de cette étude suggèrent que 33 personnes sur 100 souffriront d’un cancer au cours de leur vie, tandis que ce risque serait diminué à 29 personnes sur 100 pour ceux qui ne mangent pas de viande. Dans cette recherche, le risque de souffrir d’un cancer du sang ou de la lymphe était réduit de 50 % chez les végétariens et le risque de cancer de l’estomac était réduit de 66 %. La réduction du risque de cancer de l’estomac n’était pas une surprise puisqu’on savait déjà que la consommation de viande transformée (notamment les charcuteries) et de viande rouge en grande quantité est associée à une augmentation du risque de souffrir de ce type de tumeur. En effet, certains composés chimiques contenus dans ces aliments pourraient endommager l’ADN, tandis que les hautes températures de cuisson créeraient des composés carcinogènes.

Faut-il devenir végétarien? Pas nécessairement… Il n’est pas nécessaire de retirer toute viande de son alimentation, car elle contient plusieurs nutriments importants. Toutefois, cette étude vient appuyer ce qu’on sait déjà : une alimentation riche en fibres, en fruits et en légumes et faible en viande rouge est bénéfique pour la santé notamment pour ce qui est de la prévention du cancer et des maladies cardiovasculaires.

Bien que les végétariens tendent à avoir une alimentation faible en matières grasses et riches en fibres, en fruits et en légumes, ils doivent planifier rigoureusement leur alimentation pour éviter des carences en protéines et en vitamines essentielles abondantes dans la viande. La meilleure solution pour sa santé réside certainement dans la modération de l’apport en viande dans son alimentation. Poissons et légumineuses constituent de délicieuses alternatives!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.