Peau - Pour faire peau neuve !

La peau, cette mince couche de tissus qui recouvre notre corps, n’est pas qu’une simple barrière entre le milieu extérieur et les tissus internes. Il s’agit en fait d’un organe à part entière.

La peau, cette mince couche de tissus qui recouvre notre corps, n’est pas qu’une simple barrière entre le milieu extérieur et les tissus internes. Il s’agit en fait d’un organe à part entière. Composée de plusieurs couches distinctes et de cellules spécialisées, la peau remplit une multitude de fonctions. Elle protège les organes internes des agressions du milieu extérieur, des infections, des blessures et des rayons solaires. Ses terminaisons nerveuses permettent le sens du toucher, tels la douleur et les sensations de chaud et de froid. Ses structures spécialisées permettent la sécrétion de diverses substances comme la sueur ou le sébum, de même que la synthèse de vitamine D en présence des rayons ultraviolets du soleil. Cette peau aux multiples fonctions demeure néanmoins un organe fragile, n’ayant pas plus que l’épaisseur d’une feuille de papier par endroits. Elle peut se rompre facilement, s’enflammer, se dessécher, s’infecter, et ainsi perdre une partie de son intégrité.

Les soins à apporter à la peau sont donc primordiaux! Il s’agit également de l’organe le plus visible de notre corps. Une partie de l’image de soi passe donc par l’aspect de notre peau. Malheureusement, les affections qui peuvent s’y attaquer et modifier son aspect sont multiples. De l’acné au zona, en passant par la sécheresse cutanée et les verrues, tous et chacun éprouveront un jour ou un autre un problème cutané. Voici un tour d’horizon de quelques affections cutanées courantes et de leur traitement.

La peau sèche

On utilise le terme peau sèche pour décrire une peau rugueuse au toucher, friable et squameuse (présence de cellules mortes). Elle peut s’accompagner d’un prurit léger et d’une sensation de peau tendue. Dans les cas avancés, on peut également observer des fissures et de l’inflammation. L’incidence et la gravité de la peau sèche augmentent avec l’âge, notamment parce qu’il y a une diminution de la production de sébum, une huile naturelle qui contribue à l’hydratation de la peau. Certaines maladies chroniques (p. ex. hypothyroïdie, diabète et insuffisance rénale chronique), la malnutrition, les variations hormonales (p. ex. ménopause) ainsi que certains médicaments (p. ex. anticholinergiques et diurétiques) sont d’autres facteurs qui peuvent causer ou aggraver un problème de peau sèche.

Plusieurs mesures simples peuvent aider à protéger la peau et donc à prévenir un éventuel épisode de peau sèche. Il faut savoir que les conditions environnementales peuvent avoir un impact important sur l’état de notre peau. Ainsi, le fait de s’exposer à l’air froid ou au vent extrait l’humidité de la peau. D’une même façon, les bains chauds, les douches prolongées ou une surutilisation de savon sont des facteurs qui peuvent dépouiller la peau de ses huiles qui jouent naturellement un rôle d’hydratation. Le chauffage des maisons l’hiver de même que la climatisation l’été sont d’autres facteurs qui peuvent nuire à l’hydratation de la peau en abaissant le niveau d’humidité dans la maison.

On suggère donc de protéger la peau autant que possible des éléments irritants comme le soleil, l’air sec, le froid ou le vent. On peut également remplacer les longs bains chauds par une douche tiède, diminuer la fréquence ou la durée des immersions et éviter de frotter la peau pour l’assécher au sortir de la douche. On doit finalement chercher à maintenir un taux d’humidité de 30 % à 50 % dans la maison. Lors du choix d’un produit nettoyant, on s’oriente de préférence vers un produit ayant un pH près de celui de la peau (entre 5,6 et 5,8).

L’utilisation régulière d’un produit hydratant ou émollient demeure une mesure centrale dans la prévention ou le traitement de la peau sèche. On recommande généralement d’appliquer le produit moins de cinq minutes après la sortie du bain, pendant que la peau est encore humide afin d’obtenir un maximum de bénéfices. L’éventail des produits hydratants pour la peau est vaste. De façon générale, plus un produit est hydratant, plus sa texture est grasse et moins il est confortable à l’application.

Le choix d’un produit et de son degré d’hydratation dépend donc de la gravité du problème à traiter et des préférences de l’utilisateur. Pour les personnes présentant une peau sensible ou intolérante, on recommande d’éviter les produits contenant du parfum, de la lanoline ainsi que des agents de conservation. Notez qu’il n’existe pas de cosmétiques non-allergènes. La mention « peau sensible »; signifie simplement que les ingrédients ont été sélectionnés afin de minimiser les risques de réaction.

Le phénomène de peau sèche peut également être la manifestation d’un autre type de problème dermatologique. C’est ainsi que la dermatite atopique (communément appelé eczéma) ainsi que le psoriasis peuvent tous deux causer une sécheresse de la peau. Dans tous ces cas, une réhydratation adéquate de la peau constitue une part essentielle du traitement.

N’hésitez pas à consulter votre pharmacien afin de trouver le produit qui répondra le mieux à vos besoins.

La dermatite atopique

La dermatite atopique, ou eczéma, est une allergie cutanée. Il s’agit d’une affection de la peau courante chez les enfants qui présentent des antécédents familiaux d’allergies. Ces enfants à la susceptibilité particulière sont d’ailleurs plus à risque de souffrir d’autres conditions allergiques telles l’asthme et les allergies saisonnières. L’eczéma est la manifestation d’une allergie à un constituant de l’environnement. L’élément déclencheur peut se retrouver autant dans l’alimentation (soja, lactose, oeufs, etc.) que dans l’environnement (pollen, animaux, poussière, etc.).

On reconnaît l’eczéma par ses plaques rouges caractéristiques qui entraînent de fortes démangeaisons. La peau est épaissie, très sèche et squameuse. Chez les tout-petits, les pommettes et le visage sont les plus atteints, alors que les enfants de plus de deux ans présenteront plutôt des lésions au niveau des coudes et des genoux. Les mains, les bras ainsi que certaines zones corporelles plus étendues peuvent également être atteintes dans les cas les plus graves. Heureusement, ces lésions ont tendance à disparaître avec le temps. Le traitement le plus efficace consiste à tenter de supprimer l’allergène responsable de la réaction allergique cutanée. Dans les cas où cela n’est pas possible, on tentera plutôt de soulager les symptômes. L’usage de produits hydratants devient alors au centre du traitement. Sous les recommandations d’un médecin, il peut également être possible d’appliquer une crème contenant des corticoïdes afin de soulager la démangeaison et l’inflammation.

La dermatite de contact

La dermatite de contact est une autre forme d’eczéma qu’on observe plus fréquemment chez les adultes. Il s’agit encore une fois d’une manifestation allergique, mais cette fois-ci secondaire au contact chronique et répété avec une substance allergène. Le port de bijoux en nickel, l’utilisation de cosmétiques ou de savons parfumés ainsi que l’exposition professionnelle à des produits chimiques sont des exemples de situations qui peuvent causer à la longue une dermatite de contact. On peut alors observer une sécheresse cutanée, des fissures, des rougeurs ainsi que des lésions localisées aux zones de la peau en contact avec l’agent irritant. La pierre angulaire du traitement de la dermatite de contact consiste à éviter l’agent en cause. On peut aussi utiliser différents produits offerts sans ordonnance pour soulager les symptômes. Consultez votre pharmacien afin de faire un choix éclairé.

Le psoriasis

Le psoriasis est une affection cutanée chronique qui atteint près de 3 % de la population. Les personnes qui en souffrent éprouveront des cycles de rechutes et de rémissions dont l’apparition et la durée sont imprévisibles. On reconnaît de plus en plus les séquelles psychologiques importantes que cette maladie dermatologique peut entraîner en entravant le fonctionnement professionnel, social et personnel des personnes atteintes. Une lésion psoriasique typique se présente comme une plaque légèrement surélevée avec un contour bien défini, d’une couleur rouge saumonée et couverte de squames argentées lesquelles tombent facilement si on les gratte. Les lésions apparaissent surtout au niveau des genoux, des coudes et du cuir chevelu. Dans tous les cas, l’hydratation de la peau constitue une étape cruciale de la maîtrise de la maladie. Les émollients forment une couche protectrice, réduisent la formation de nouvelles plaques et diminuent la desquamation et la démangeaison. On peut par exemple ajouter à l’eau du bain une huile non parfumée. Les poudres d’avoine colloïdale peuvent également contribuer à soulager la démangeaison.

À la sortie du bain ou de la douche, on favorisera l’usage d’un émollient ultra-hydratant. Dans le cas d’un psoriasis léger, c’est-à-dire quelques plaques disséminées sur le corps, l’usage d’un émollient seul peut être suffisant. Plusieurs produits pour aider à soulager l’inflammation ou les rougeurs ou à éliminer les cellules mortes sont aussi offerts sur le marché. N’hésitez pas à consulter votre pharmacien afin de faire un choix éclairé entre ces différents produits. Les personnes qui présentent un psoriasis plus grave ou des lésions très rouges et enflammées devraient cependant consulter un médecin afin d’obtenir un traitement plus adapté à leurs besoins.

L’acné

L’acné est probablement le problème de peau le plus fréquent chez les adolescents, atteignant près de 80 % de ces derniers. L’acné résulte d’une production accrue de sébum et de la multiplication de bactéries à l’intérieur des follicules pileux. Il en découle une obstruction des pores de la peau, ce qui cause l’apparition de points noirs, de points blancs, de papules, de pustules et de nodules, le tout accompagné de signes d’inflammation. Une personne qui présente une peau acnéique doit éviter autant que possible tout facteur pouvant agresser la peau atteinte, comme les solutions alcooliques ou parfumées de même que les cosmétiques, les crèmes grasses et les savons abrasifs. On recommande plutôt d’utiliser des produits identifiés comme étant non-comédogènes.

Un nettoyage quotidien avec un savon doux, non-irritant et non-comédogène peut être amplement suffisant pour maîtriser des symptômes légers d’acné. Les personnes présentant un problème modéré devront cependant se diriger vers un produit contenant un principe actif. On trouve en vente libre en pharmacie une multitude de produits aux vertus anti-acnéiques, contenant pour la plupart du peroxyde de benzoyle ou de l’acide salicylique. On préfère généralement les produits contenant du peroxyde de benzoyle car ils ont une activité antibactérienne en plus d’une action comédolytique, alors que l’acide salicylique se contente de favoriser l’élimination des cellules mortes. Devant le nombre de produits offerts, bien des personnes ne savent plus lequel choisir. Consultez votre pharmacien : il saura vous conseiller judicieusement. En l’absence d’une amélioration avec les produits en vente libre, votre pharmacien vous recommandera de consulter un médecin.

Les pellicules

Il s’agit ici d’une condition relativement fréquente qui se caractérise par la présence excessive de cellules mortes au niveau du cuir chevelu. Il ne s’agit pas d’une maladie mais plutôt d’un phénomène physiologique qui fonctionne trop (deux fois le rythme normal). Généralement asymptomatiques, les pellicules s’accompagnent parfois de démangeaison. Quoiqu’une mauvaise hygiène cutanée de même qu’un environnement sec puissent contribuer à l’exacerbation d’un problème de pellicules, on pense plutôt que ces dernières sont dues à la présence trop abondante d’un type de levure.

Plusieurs produits offerts en vente libre peuvent aider à corriger cette situation en diminuant la production épidermique, en dissolvant les squames, en dispersant les flocons en plus petites particules ou en exerçant un effet fongistatique (c.-à-d. ralentir sa multiplication) contre la levure en question. Le produit le plus recommandé par les pharmaciens pour le traitement des pellicules demeure le shampoing de kétoconazole. L’application du shampoing deux fois par semaine pendant quatre semaines puis au besoin par la suite permet une amélioration significative de la situation chez 80 % des utilisateurs. Il s’agit d’un traitement qui entraîne peu d’effets indésirables. Une irritation légère du cuir chevelu ainsi que la disparition des boucles des cheveux permanentés ont cependant été rapportés.

Les dermatomycoses

Les dermatomycoses sont des infections cutanées attribuables à des champignons qui se logent sur la peau. Il s’agit d’affections fréquentes puisque 25 à 50 % des gens en souffriront au cours de leur vie. Les infections fongiques peuvent atteindre les membres, le visage, les plis cutanés, le cuir chevelu, les pieds, etc. En fonction de l’endroit atteint, les manifestations peuvent varier. On traite ces infections par l’utilisation de produits antifongiques.

Pour le traitement des infections superficielles qui n’atteignent que des petites surfaces et en l’absence de toute autre infection concomitante, il est possible de se procurer une crème antifongique en vente libre à la pharmacie. L’application une à deux fois par jour d’antifongique sur la zone affectée entraîne habituellement la disparition des symptômes en plusieurs semaines. Il faut persévérer car l’arrêt prématuré du traitement entraînera un retour des symptômes. Consultez votre pharmacien lors de l’achat d’un produit antifongique afin de connaître le mode d’emploi du médicament sélectionné. Certains cas peuvent nécessiter une consultation chez le médecin.

Les affections de la peau sont multiples! Les problèmes cutanés abordés dans cette chronique ne représentent qu’une infime partie de tous les problèmes dermatologiques pouvant affecter votre peau. Les cas légers de peau sèche, d’eczéma, de dermatite de contact, de psoriasis, d’acné, de pellicules et de dermatomycose peuvent souvent être maîtrisés avec des médicaments offerts en vente libre en pharmacie. Votre pharmacien constitue à ce niveau une ressource appréciable pour vous aider à sélectionner un traitement approprié et vous en expliquer le mode d’emploi. Il saura également vous réorienter vers un médecin lorsqu’un traitement plus spécifique est requis ou lorsqu’une investigation semble nécessaire.

N’hésitez donc pas à consulter votre pharmacien à ce sujet!

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.