Vous n’avez qu’une seule tête… protégez-la!

Tandis que la saison de ski de printemps s’amorce, plusieurs prennent d’assaut les pentes pour profiter à la fois de la neige et des chauds rayons du soleil. Devraient-ils porter un casque?

Tandis que la saison de ski de printemps s’amorce, plusieurs prennent d’assaut les pentes pour profiter à la fois de la neige et des chauds rayons du soleil. Devraient-ils porter un casque?

Chez les adeptes des sports d'hiver, les blessures à la tête et au cou sont potentiellement les plus graves. Pour les prévenir, le port d'un casque a été recommandé dès le début des années 1980, en particulier chez les enfants, plus vulnérables aux accidents de par leur comportement sur les pistes et souvent touchés au niveau de la tête en raison de leur petite taille

Selon une recherche internationale, à laquelle le Canada a participé, les blessures les plus meurtrières chez les skieurs et les planchistes sont les traumatismes crâniens. Ceux-ci, qui représentent seulement de 3 à 15 % de l'ensemble des blessures, sont toutefois la cause de 87,5 % des décès. Les lésions cérébrales traumatiques, dont la fréquence serait en progression, seraient à l'origine de 50 à 88 % des accidents mortels dans les centres de ski, et des deux tiers des décès chez les jeunes skieurs. Les débutants sont plus sujets aux blessures et aux traumatismes crâniens, des blessures qui sont par ailleurs plus nombreuses et plus graves pour les planchistes.

Aussi, selon une étude publiée récemment dans le journal de l'Association médicale canadienne, porter un casque en ski réduirait le risque de traumatisme crânien de 35 % chez les adultes, et même de 60 % chez les enfants. Le casque est donc grandement recommandé aux skieurs et surfeurs, et ce, quel que soit l'âge.

Le casque vous semble encombrant : c’est possible mais la plupart des gens s’y habituent très rapidement. Réfléchissez toutefois aux effets dramatiques sur votre vie que pourraient avoir une blessure à la tête comme une commotion cérébrale sévère ou une fracture du crâne : si la plupart s’en remettent très bien, le processus de guérison peut être long et chambouler temporairement sa vie scolaire ou professionnelle. Un pensez-y-bien! Le casque a cependant l’avantage non négligeable durant nos froids hivers de garder les oreilles bien au chaud durant les froids mois de l’année.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.