Crise de la quarantaine? Profitez-en pour perdre du poids!

Il est bien connu que l’obésité chez les jeunes peut avoir des conséquences à long terme. Il est en revanche incertain si cela est dû au fait que des adolescents présentant un surpoids le conserve habituellement à l’âge adulte ou si être obèse étant jeune cause des dommages irréversibles à l’organisme qui auront des conséquences bien des années plus tard.

Il est bien connu que l’obésité chez les jeunes peut avoir des conséquences à long terme. Il est en revanche incertain si cela est dû au fait que des adolescents présentant un surpoids le conserve habituellement à l’âge adulte ou si être obèse étant jeune cause des dommages irréversibles à l’organisme qui auront des conséquences bien des années plus tard. Une nouvelle étude apporte un nouvel éclairage sur la question : il semble en effet que ceux qui avaient un surpoids pendant l’enfance peuvent réduire leur risque de mourir de maladies cardiovasculaires s’ils perdent du poids à l’âge adulte.

Une équipe de chercheurs a évalué les dossiers médicaux d’hommes qui ont fréquenté l’université Harvard entre 1916 et 1950. Plus de 19 000 anciens étudiants ont ainsi été suivis pour une durée allant jusqu’à 82 ans. Les habitudes de vie, l’indice de masse corporelle et les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires ont notamment été évalués régulièrement.

Sans surprise, les chercheurs ont noté que les étudiants qui souffraient le plus d’embonpoint étaient aussi les plus susceptibles de devenir des adultes obèses. De plus, les hommes qui étaient obèses au début de leur cours universitaire avaient deux fois plus de risque de mourir de maladies cardiovasculaires que ceux qui présentaient un poids normal durant leurs études.

Or, quand les chercheurs ont pris en compte le poids des hommes pendant la quarantaine, les résultats prenaient une toute autre signification. Les hommes qui ont commencé leurs études obèses, mais qui ont par la suite atteint un poids santé, n’avaient plus de risque augmenté de mourir de maladies cardiovasculaires comparativement à leurs pairs qui avaient toujours maintenu un poids santé. Ces nouvelles données suggèrent donc que l’augmentation du risque de mourir de maladies cardiovasculaires liée au surpoids pourrait être réversible.

Selon les chercheurs, même si cette étude n’a inclus que des hommes, on peut s’attendre à des résultats similaires pour un groupe féminin. Le message est donc clair: il n’est jamais trop tard pour profiter des bienfaits d’un poids santé.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.