Grossesse et alcool : un cocktail à éviter!

Vous êtes enceinte (ou travaillez activement à le devenir) et êtes invitée à l’anniversaire de votre meilleure amie. Pouvez-vous trinquer à sa santé? Quelle quantité d’alcool est sécuritaire pendant la grossesse?

Toutes les agences sanitaires et les sociétés savantes s’entendent sur un point : les femmes enceintes ou qui désirent concevoir ne devraient pas consommer d’alcool. Nada! Pas une goutte! Voici pourquoi.

Quand maman boit, bébé boit la même chose

L’alcool que la mère consomme se retrouve dans son sang. Lorsque le sang de la mère atteint le placenta, celui-ci peut filtrer certaines substances pour les empêcher d’atteindre le sang du bébé. Toutefois, ce n’est pas le cas de l’alcool qui passe entièrement du sang de la maman au sang du bébé. 

Un verre de vin, ça peut paraître peu pour une femme adulte, mais c’est beaucoup d’alcool pour un petit être dont le poids se mesure en grammes! 

L’alcool est toxique pour le fœtus

L’alcool peut agir sur le développement du fœtus et mener à des malformations ou des problèmes neurologiques (déficit intellectuel, difficultés d’apprentissage, etc.). Le risque augmente avec la consommation d’alcool. Plus la mère boit d’alcool, plus le risque est grand pour le fœtus.

Dans les cas graves, le bébé peut naître avec le syndrome d’alcoolisation fœtale. Ce syndrome est caractérisé par un retard de croissance, une atteinte du cerveau et des traits typiques du visage (notamment, un visage plat, un nez court et l’absence de sillon entre le nez et la lèvre supérieure).

L’alcool peut mettre la grossesse en péril

Les femmes qui consomment de l’alcool pendant leur grossesse sont plus à risque de faire une fausse couche, d’accoucher prématurément ou d’accoucher d’un enfant mort-né.

Y a-t-il une quantité d’alcool «sécuritaire» pendant la grossesse?

La réponse simple est : non! Et aucune étude ne pourra jamais trancher cette question puisqu’il serait immoral de soumettre des femmes enceintes à une étude où on mettrait volontairement leur bébé à risque de graves complications.

Les études prospectives (c’est-à-dire qui examinent un événement qui s’est déjà passé) ont permis de déterminer que la consommation d’une grande quantité d’alcool en un court laps de temps (p. ex. 4 à 5 verres dans une soirée) et la consommation modérée mais régulière (1 à 2 verres par jour) sont particulièrement nocives pour le développement du bébé.

Boire au troisième trimestre, est-ce plus sécuritaire?

Non, l’alcool est nocif pour le bébé pendant toute la grossesse, même à la toute fin. En effet, même s’il est suffisamment formé pour être prêt à naître, le corps du bébé est encore en plein développement.

En conclusion, en l’absence de données qui puissent établir une quantité sécuritaire d’alcool pendant la grossesse, il vaut mieux être prudente et l’éviter complètement. 

Pour en savoir plus, consulter le site d’Educ’Alcool : http://educalcool.qc.ca/

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.