L’abus de drogues en hausse au Canada au cours de la dernière décennie

Une vaste étude dresse un portrait détaillé de la consommation de drogues au Canada.

La consommation d’alcool, de cannabis et des autres drogues a augmenté au Canada durant la dernière décennie selon un sondage national. L’alcool et le cannabis demeurent les deux drogues les plus fréquemment consommées par les Canadiens âgés de plus de quinze ans.

Si la plupart des Canadiens boivent de l’alcool avec modération, près de 23 % des personnes ayant consommé au cours de la dernière année excèdent les recommandations hebdomadaires, soit quatorze consommations par semaine pour les hommes et neuf pour les femmes. Les personnes les plus à risque d’avoir dépassé ce seuil sont les hommes, les personnes âgées entre 18 et 24 ans et les célibataires.

Quarante-cinq pour cent (45 %) des adultes ont affirmé avoir fumé de la marijuana au moins une fois au cours de leur vie. Quatorze pour cent (14 %) des personnes interrogées ont indiqué avoir pris du cannabis au cours de la dernière année, soit deux fois plus qu’en 1994. Dix-huit pour cent (18 %) de ceux ayant absorbé du cannabis au cours de la dernière année en consomment quotidiennement.

Il semble que la consommation de cannabis augmente avec l’éducation : environ 35 % des personnes n’ayant pas complété leurs études secondaires ont déjà fait usage de ce produit comparativement à 52 % des diplômés post-secondaires et à 44 % des universitaires. Le pourcentage de personnes ayant utilisé le cannabis au cours de leur vie augmente aussi avec le revenu, passant de 43 % chez ceux bénéficiant d’un faible revenu à près de 55 % chez ceux disposant d’un salaire élevé.

L’augmentation de la consommation de cannabis, particulièrement chez les jeunes, inquiète les spécialistes car ce produit n’est pas inoffensif. On estime que 30 % des 15 17 ans et 47 % des 18 19 ans ont fait usage du cannabis au cours de la dernière année. Comme pour la cigarette, un usage régulier de marijuana peut causer le cancer de la gorge et des poumons. Elle augmente le risque de crise d’emphysème et de crise d’asthme. Fumée régulièrement, elle peut aussi entraîner une perte de mémoire, de la difficulté à s’exprimer, des gestes désynchronisés et même des risques d’hallucinations ou de psychoses.

Les drogues illicites ne se limitent pas au cannabis : même si près d’un Canadien sur six aura consommé une drogue illicite autre que le cannabis au cours de sa vie, 3 % des Canadiens ont consommé un hallucinogène, de la cocaïne, un « speed »;, de l’héroïne ou de l’ecstasy au cours de la dernière année. Parmi ce groupe, les hommes et les jeunes adultes entre 18 et 24 ans sont surreprésentés. L'emploi de ces substances peut présenter d’importantes conséquences néfastes sur la santé et la vie sociale des utilisateurs.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.