L’obésité et la cigarette accélèrent le vieillissement

Il faut maintenant ajouter un nouveau méfait à la liste déjà longue des préjudices associés à la cigarette et à l’obésité : le vieillissement prématuré. Si l’on en croit une étude récemment publiée dans la revue scientifique The Lancet, le code génétique des fumeurs et des obèses présente les traces d’un vieillissement prématuré. À titre d’exemple, une femme qui fume un paquet par jour depuis 40 ans accélère le vieillissement biologique de son code génétique de 7,4 ans, ce qui n’est pas négligeable.

Il faut maintenant ajouter un nouveau méfait à la liste déjà longue des préjudices associés à la cigarette et à l’obésité : le vieillissement prématuré. Si l’on en croit une étude récemment publiée dans la revue scientifique The Lancet, le code génétique des fumeurs et des obèses présente les traces d’un vieillissement prématuré. À titre d’exemple, une femme qui fume un paquet par jour depuis 40 ans accélère le vieillissement biologique de son code génétique de 7,4 ans, ce qui n’est pas négligeable.

Afin d’évaluer ce phénomène chez les sujets à l’étude, les chercheurs se sont penchés sur un marqueur biologique qui évolue normalement avec les années, soit les télomères, qui ont la propriété de diminuer de longueur au fur et à mesure que les années passent. Ceux-ci se situent au bout des chromosomes et semblent avoir une fonction de protection et de stabilisation sur l’ADN chromosomique. Un raccourcissement prématuré des télomères n’est pas sans conséquences. Il s’ensuit potentiellement des désordres dans la division des cellules et une augmentation de la fréquence des maladies liées à l’âge. Les chercheurs évoquent différents mécanismes afin d’expliquer cet effet qui n’est pas banal sur le code génétique. La fumée de cigarette est toxique et contient des poisons qui affectent non seulement les organes mais également les cellules, jusqu’à induire des modifications dans leur niveau le plus fondamental. L’excès de poids, pour sa part, contribue à rompre l’équilibre chimique du corps, ce qui entraîne une multitude de conséquences négatives. Ce sont en fait deux stresseurs majeurs qui affectent le corps de multiples façons.

L’étude portait sur un groupe de 1122 femmes âgées entre 18 et 76 ans. Parmi celles-ci, 119 étaient cliniquement obèses, 203 étaient fumeuses et 369 étaient des ex-fumeuses. Tel que prévu, les chercheurs ont pu observer un raccourcissement des télomères lié à l’âge. Les résultats deviennent inquiétants lorsque l’on constate que les femmes obèses ou fumeuses présentent des télomères significativement plus courts que les femmes qui ne fument pas et qui présentent un poids santé. Les chercheurs ont estimé que chaque paquet-année - un indicateur obtenu en multipliant le nombre de paquets de cigarettes fumés quotidiennement par le nombre d’années passées à fumer - peut se traduire par une diminution supplémentaire de 18 % des télomères par rapport à la normale. Toute augmentation de la quantité de cigarettes fumées ou du nombre d’années à fumer accélère le vieillissement et le risque de cancers et de maladies pulmonaires et cardiaques.

C’est un signal d’alarme important. Cette étude nous apporte de nouvelles preuves tangibles des conséquences dévastatrices de mauvaises habitudes de vie sur le corps en entier.

Les médicaments et les services pharmaceutiques présentés sur le site familiprix.com sont offerts par les pharmaciens propriétaires des pharmacies affiliées à Familiprix. Les renseignements contenus sur le site familiprix.com sont fournis à titre informatif seulement et ne remplacent d’aucune façon l’avis et les conseils de votre pharmacien ni de tout autre professionnel de la santé. Consultez toujours un professionnel de la santé avant de prendre ou de cesser de prendre un médicament ou de prendre quelque autre décision en cette matière. Familiprix inc. et les pharmaciens propriétaires affiliés à Familiprix n’engagent leur responsabilité d’aucune façon en rendant disponibles ces renseignements sur ce site internet.